Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Niel, Bergé et Pigasse vont-ils s’offrir le Nouvel Obs ?
Publié le 

9 janvier 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Niel, Bergé et Pigasse vont-ils s’offrir le Nouvel Obs ?

Niel, Bergé et Pigasse vont-ils s’offrir le Nouvel Obs ?

Le trio d’actionnaires du Monde, Xavier Niel, Pierre Bergé et Matthieu Pigasse est en négociation pour le rachat du Nouvel Observateur, ont rapporté Le Figaro et Les Échos.

C’est Claude Per­driel, 87 ans, actuel patron du mag­a­zine qu’il a fondé il y a 50 ans, qui l’a annon­cé ce mar­di matin aux salariés. Pour le moment, les deux par­ties étudieraient un rachat via la hold­ing du Monde (LML, Le Monde Libre), celle-là même que le trio B‑N-P détient à parts égales. Cepen­dant, dans ce sché­ma, Per­driel devrait con­serv­er mal­gré tout 35 % du titre.

Tou­jours selon Per­driel, dont les pro­pos ont été rap­portés par un salarié, le prix de vente se situerait autour de 13,4 mil­lions d’eu­ros (pour 65 % du cap­i­tal). « Claude nous a expliqué qu’il met­tait des con­di­tions hors normes au rachat d’où le mon­tant peu élevé des repre­neurs », explique ce salarié. Et de plaisan­ter : « C’est bizarre que nous appre­nions cela pour le pre­mier jour des sol­des ! »

Cette vente ne se fera pas sans con­di­tions. Claude Per­driel aurait demandé le main­tien de l’équipe dirigeante actuelle, mais aus­si celui de la ligne « sociale-démoc­rate » que pré­tend défendre le Nou­v­el Obs. Il souhaite égale­ment qu’au­cun licen­ciement ne soit fait sans son accord. Enfin, Per­driel souhaite demeur­er prési­dent du comité édi­to­r­i­al du jour­nal (qui rassem­ble la direc­tion et la rédac­tion) dans le but de faire accepter sa charte aux futurs action­naires. En effet, les con­di­tions sont nom­breuses, mais le prix de vente reste peu élevé.

De quoi motiv­er le trio d’actionnaires ? Ce n’est pas le cas de Pierre Bergé qui, dans Le Monde, a con­fié qu’il n’avait « pas l’in­ten­tion de le faire ». Vis­i­ble­ment, les trois hommes ne seraient pas d’ac­cord entre eux… Mais ce mer­cre­di, une source interne a indiqué à l’AFP que le rachat allait bien avoir lieu. « Dans cette affaire, l’homme clef des négo­ci­a­tions pour Le Monde, c’est Xavier Niel. Claude Per­driel nous a dit qu’il n’avait ren­con­tré ni Matthieu Pigasse, ni Pierre Bergé. Il a croisé Xavier Niel aux Mal­dives pen­dant les vacances de Noël où ils auraient trou­vé un accord de principe. C’est ce qu’il a expliqué », con­clut un salarié.

Début décem­bre, Claude Per­driel avait fait part de sa volon­té de ven­dre le Nou­v­el Obs (dont fait par­tie Rue89). Il avait alors mul­ti­plié les appels du pied : à Xavier Niel, patron de Free, à Jacques-Antoine Granjon, PDG de Ventesprivées.com ain­si qu’à Jean-Louis Bef­fa, ex PDG de Saint-Gob­ain. Au-delà de cette inten­tion, le patron de l’hebdomadaire souhaitait que le Nou­v­el Obser­va­teur et Le Monde, qui ont une ligne édi­to­ri­ale assez sim­i­laire, se rap­prochent. En 2011, alors asso­cié à Orange, Claude Per­driel n’était pas par­venu à racheter le quo­ti­di­en… cédé alors au trio qui con­voite aujourd’hui le sien.

Le Nou­v­el Obser­va­teur, pre­mier heb­do­madaire d’in­for­ma­tion français, main­tient ses ventes à plus de 500 000 exem­plaires mais devrait per­dre 5 à 7 mil­lions d’eu­ros cette année. Claude Per­driel venait d’in­jecter 17 mil­lions d’eu­ros dans le mag­a­zine pour apur­er ses dettes.

Infographies à télécharger

Infographie du groupe Le MondeInfographie de Xavier NielInfographie de Matthieu Pigasse

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Emmanuel Goldstein

PORTRAIT — Il n’est ni jour­nal­iste, ni directeur de jour­nal, ni même mag­nat de la presse et pour­tant il exerce une influ­ence con­sid­érable sur les médias, directe et indi­recte. Por­trait d’un homme de réseau.

Audrey Crespo-Mara

PORTRAIT — Aupar­a­vant jour­nal­iste de sec­onde main, Audrey Cre­spo-Mara est dev­enue pro­gres­sive­ment, par la force des choses, une « femme de », celle de Thier­ry Ardis­son, avant de touch­er le grand pub­lic en devenant le jok­er de Claire Chaz­al aux jour­naux du week-end sur TF1.

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision