Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Minute, fin de partie et un numéro spécial de Présent

2 avril 2020

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Minute, fin de partie et un numéro spécial de Présent

Minute, fin de partie et un numéro spécial de Présent

C’est une discrète annonce du 29 janvier 2020 du tribunal de commerce qui annonçait la liquidation de la société éditrice de l’hebdomadaire Minute, un avis de décès sans faire-part d’autant plus passé inaperçu que l’épidémie de coronavirus commençait ses ravages. Le journal qui n’était plus que l’ombre de l’ombre de lui-même a connu une période flamboyante que le quotidien Présent relate dans un hors-série indispensable à qui s’intéresse à l’histoire de la presse.

Minute, 58 ans et 2959 numéros

Le numéro 2960 ne sor­ti­ra pas des rota­tives et le jour­nal n’atteindra pas les rives de la soix­an­taine. Pour­tant huit atten­tats entre 1963 et 1987 ne l’avaient pas tué. Le jour­nal de la grande époque (qui a ven­du jusqu’à 250.000 exem­plaires, essen­tielle­ment en kiosque) a été riche en enquêtes exclu­sives : scan­dales immo­biliers sous Pom­pi­dou, inves­ti­ga­tions autour de la mort de Robert Boulin, révéla­tions du STO en Alle­magne de Georges Mar­chais, la fran­cisque de François Mit­ter­rand et sa fille cachée, liste non lim­i­ta­tive.

Une pléiade de talents

Sur cette longue péri­ode, que de tal­ents (par­fois antag­o­nistes) rassem­blés : Jean-François Devay, Jean-Claude Val­la, Jean Boizeau, Jean-Claude Goudeau, François Brigneau, Patrick Buis­son, Philippe Héduy, Jean Mabire, Jean Mon­tal­do, Pierre-Jean Vail­lard, Jean Bour­dier, ADG, Serge de Bekecht, Georges Bernier alias le pro­fesseur Choron au début de l’aventure et bien d’autres.

Sans compter les dessi­na­teurs, sou­vent habitués de la XVIIème cham­bre qui juge les dél­its de presse avec des noms qui peu­vent paraître sur­prenants : Konk, Miège, Bosc, Gébé, Car­don, Sem­pé, Serre, Pina­tel, Aramis.

Le hors-série est ven­du en kiosques et maisons de la presse (pour ceux qui restent ouverts) au prix de 5€, servi aux abon­nés Pre­mi­um de Présent, ou disponible par voie dig­i­tale ou envoi postal (5€+2€ pour ce dernier)

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Abel Mestre

PORTRAIT — Faut-il class­er Abel Mestre dans la caté­gorie jour­nal­iste ? Abel Mestre con­stitue à lui seul un fourre-tout de l’extrême extrême-gauche, allant du stal­in­isme à l’anarchisme en pas­sant par le trot­skisme expéri­men­tal et l’action de rue.

Sophia Aram

PORTRAIT — Issue d’une famille d’o­rig­ine maro­caine, Sophia Aram est née à Ris-Orangis (Essonne) le 29 juin 1973. Sophia Aram s’ini­tie à l’art de l’im­pro­vi­sa­tion dans les étab­lisse­ments sco­laires de Trappes puis au sein de la com­pag­nie « Déclic Théâtre », où elle côtoie Jamel Deb­bouze.

Christophe Ono-dit-Biot

PORTRAIT — Né en jan­vi­er 1975 au Havre, Christophe Ono-dit-Biot a fait Hypokhâgne et Khâgne au lycée Jan­son-de-Sail­ly, à Paris, puis un DEA de Lit­téra­ture com­parée sur les écrivains fin de siè­cle « déca­den­tistes ». Il est agrégé de let­tres mod­ernes (2000).

Ali Baddou

PORTRAIT — Ali Bad­dou n’est pas seule­ment présen­ta­teur-jour­nal­iste et pro­fesseur de philoso­phie poli­tique à Sci­ences-Po. Ce mem­bre de l’hyperclasse mon­di­ale est avant tout au cœur des réseaux de pou­voir maro­cains, français (mit­ter­ran­di­ens et social­istes) et médi­a­tiques.

Johan Hufnagel

PORTRAIT — Bien qu’il n’ait, pour un jour­nal­iste, pas écrit grand chose, Johan Huf­nagel n’en est pas moins par­venu à se hiss­er aux postes clés des médias où il a posé ses valis­es. Il n’y a là rien d’é­ton­nant : son secteur d’ac­tiv­ité n’est ni l’in­ves­ti­ga­tion, ni même la sim­ple rédac­tion, mais le numérique.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision