Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Caricature de presse et censure, un dossier de Présent
Caricature de presse et censure, un dossier de Présent

26 septembre 2020

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Caricature de presse et censure, un dossier de Présent

Caricature de presse et censure, un dossier de Présent

Caricature de presse et censure, un dossier de Présent

L’âge d’or du dessin et de la caricature de presse est bien derrière nous. Les noms de Gil, Ben, Gavarni, Monnier sont devenus quasi inconnus comme ceux de leurs journaux L’Eclipse, La Caricature ou Le Charivari. Le quotidien Présent publie à propos un hors-série sur le sujet.

Le Roi Poire

La pre­mière car­i­ca­ture poli­tique est sans doute due à Charles Philip­pon (1906–1862) avec un dessin de 1831 représen­tant le vis­age de Louis-Philippe évolu­ant vers la poire, un thème abon­dam­ment repris par Dau­mi­er et bien d’autres. Louis-Philippe sera pour l’éternité une poire bouffie.

L’Affaire Dreyfus et le dessin de guerre

La Libre parole de Dru­mont, Le Cham­bard, Psst (anti-drey­fusard), Le Sif­flet (dey­fusard), Le Pèlerin (bien loin du titre actuel), Le Grelot emploient des noms de tal­ent : Job, Caran d’Ache, Pépin, Bob, Cham, Forain que le Hors Série fait revivre autour de l’affaire Dreyfus.

Le dessin de guerre avec ses out­rances n’est pas oublié : L’Assiette au beurre, La Baïon­nette, Le Tord-Boy­aux, le Bochofage (sic), La Vic­toire dessi­nent le nou­v­el Atti­la : Guil­laume II.

Plus près de nous et les abonnés de la 17ème chambre

Pen­dant l’occupation Alde­bert (envoyé à Buchen­wald pour un dessin anodin), le grand Jan Mara (pre­mier dessin dans la presse col­lab­o­ra­tionniste le 25 mai 1944, il avait choisi son moment), Dubosc, Sen­nep, Soupault illus­trent la grande presse et la petite.

Le défunt Minute fut abon­dam­ment con­damné ain­si que l’ancien Rivarol au temps où il regorgeait de tal­ents : Rebatet, Pierre Dominique et d’autres. Leurs dessi­na­teurs se nom­ment Ben, Leno (pseu­do­nyme de Ralph Soupault), Chard (une dame et tou­jours en activ­ité), Pina­tel. Mais on retrou­vera aus­si dans ce numéro spé­cial le dessin anti­cléri­cal, sans oubli­er le New York Times qui au nom de la bien pen­sance cul ser­ré ne pub­liera plus de dessins.

Dessin de presse et car­i­ca­ture… à l’aune de la cen­sure, Présent, HS n° 27, sep­tem­bre octo­bre 2020, 28p, 5 € en kiosque et sur www.present.fr

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.