Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Le « Nouveau Présent » se lance sur la toile

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

5 avril 2023

Temps de lecture : 3 minutes
Accueil | Veille médias | Le « Nouveau Présent » se lance sur la toile

Le « Nouveau Présent » se lance sur la toile

Temps de lecture : 3 minutes

Le 30 juin 2022, le quotidien « national-catholique » Présent cessait de paraître après 40 ans d’une aventure éditoriale hors du commun. Lancé par Bernard Anthony, Jean Madiran et François Brigneau en 1982 sur la seule base d’une souscription d’abonnements, Présent sera en effet pendant plus de quatre décennies le seul exemple d’un quotidien n’appartenant à aucun groupe financier, ne bénéficiant ni des mannes d’un quelconque milliardaire ni de celles de la publicité.

Procès prud’hommaux et crise de la presse

La crise de la presse, spé­ciale­ment quo­ti­di­enne, et des procès prud’hommaux inten­tés par d’anciens salariés met­tront un terme à cette expéri­ence à la fois jour­nal­is­tique et mil­i­tante. À la suite de la liq­ui­da­tion judi­ci­aire du quo­ti­di­en et d’une ten­ta­tive avortée – faute de moyens financiers — de pas­sage à une for­mule papi­er heb­do­madaire, un Nou­veau Présent renaît aujourd’hui sous forme numérique (www.nouveaupresent.fr). Un site sur lequel on peut déjà retrou­ver les prin­ci­pales plumes du quo­ti­di­en (Camille Gal­ic, Alain Sanders, Anne Le Pape, la dessi­na­trice Chard…) ain­si que de nou­velles signatures.

La présentation du rédacteur en chef

Voilà com­ment ce nou­veau média s’inscrivant dans la galax­ie de la « réin­for­ma­tion » est présen­té par Xavier Eman, son rédac­teur en chef :

« Chers lecteurs,
Au lende­main de la ces­sa­tion de paru­tion du quo­ti­di­en « Présent », nous avons voulu repren­dre le flam­beau en lançant un grand heb­do­madaire papi­er catholique, iden­ti­taire et social, le “NPH” pour Nou­veau Présent Hebdo.
Hélas, mal­gré nos efforts et le sou­tien de cen­taines d’entre vous qui nous ont démon­tré leur attache­ment et leur ent­hou­si­asme en souscrivant des abon­nements à la suite de la pub­li­ca­tion de notre numéro 0, nous ne sommes pas par­venus à rassem­bler les moyens min­i­mums néces­saires pour faire aboutir cet ambitieux projet.

C’est pour cela que, bien évidem­ment, aucun chèque d’abonnement n’a été encais­sé et ne le sera.
Cepen­dant, mal­gré notre décep­tion et les dif­fi­cultés ren­con­trées, nous ne nous résignons pas à voir dis­paraître « l’esprit Présent », si indis­pens­able au com­bat nation­al à l’heure où se mul­ti­plient les men­aces qui pla­nent sur notre cul­ture et notre nation.
C’est pourquoi nous repar­tons au feu, sous une forme plus mod­este, celle d’une page inter­net qui sera bien­tôt com­plétée par des numéros papiers thé­ma­tiques, sur le mod­èle des « hors-séries » qui accom­pa­g­naient feu notre cher quotidien.
En atten­dant, vous pou­vez d’ores et déjà retrou­ver sur cette page la plu­part des plumes de Présent aux­quelles vous étiez attachés, accom­pa­g­nées par de nou­velles venues.
La mise en ligne de cette page inter­net est une pre­mière étape dans, nous l’espérons, une nou­velle grande aven­ture éditoriale.
Plus que jamais, nous avons besoin de votre sou­tien, de votre fidél­ité, de vos con­tri­bu­tions, de vos cri­tiques aus­si, afin de men­er à bien, ensem­ble, ce grand pro­jet qui con­siste à nour­rir l’esprit de résis­tance de notre peu­ple, devenir le porte-voix des oubliés et des méprisés, bous­culer les con­ve­nances et les con­ven­tions de l’entre-soi médi­a­tique, relay­er les ini­tia­tives qui s’opposent à notre dis­pari­tion pro­gram­mée, défendre le droit des autochtones, des catholiques, des Français.
C’est à cette tâche immense, reprenant le flam­beau de nos anciens, qu’a décidé de s’atteler la rédac­tion du Nou­veau Présent. Nous y parvien­drons avec vous, grâce à vous »

Toute nais­sance d’un nou­veau média est une bonne nou­velle pour le plu­ral­isme de l’information, nous suiv­rons donc désor­mais les activ­ités du Nou­veau Présent, comme nous le faisons pour l’ensemble du spec­tre journalistique.