Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Mélenchon fustige I‑Télé et « le lecteur de prompteur » Bruce Toussaint

3 novembre 2015

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Mélenchon fustige I‑Télé et « le lecteur de prompteur » Bruce Toussaint

Mélenchon fustige I‑Télé et « le lecteur de prompteur » Bruce Toussaint

Accueil | Veille médias | Mélenchon fustige I‑Télé et « le lecteur de prompteur » Bruce Toussaint

Mélenchon fustige I‑Télé et « le lecteur de prompteur » Bruce Toussaint

3 novembre 2015

Déjà mis de côté pour le débat électoral autour de la région Nord-Pas-De-Calais, Jean-Luc Mélenchon, interrogé le lendemain sur la même chaîne, s’est estimé « outragé » et « humilié ».

« Je n’aurais pas dû aller faire cette mati­nale sur i>Télé. J’y ai per­du mon temps », regrette-t-il sur son blog, soulig­nant des « ques­tions ineptes, petit sourire con­de­scen­dant du lecteur de promp­teur Bruce Tou­s­saint, arrière-plan d’images pour­ries, bref la totale » pour cette émis­sion qui « doit faire du buzz à n’importe quel prix pour sor­tir de son espace semi-confidentiel ».

Ain­si le leader du Front de Gauche se plaint-il, dans un pre­mier temps, d’avoir été inter­rogé sur la sor­tie d’Alain Delon sur Nadine Mora­no. Ensuite, c’est le démar­rage de l’en­tre­tien qui, explique-t-il, l’a le plus choqué : « La veille nous étions élim­inés du “débat” élec­toral sur la région Nord-Pas-De-Calais-Picardie. Mais Tou­s­saint voulait néan­moins me le faire com­menter. À l’outrage, ajouter l’humiliation. »

« Il faut bien que l’animateur du matin gagne son pain en ser­vant la soupe à sa chaîne », analyse l’homme poli­tique, d’au­tant que « le lecteur de promp­teur s’est piteuse­ment lancé dans une tirade sur les oblig­a­tions légales de la péri­ode élec­torale qui mon­trait com­bi­en il était igno­rant du sujet ».

« Tou­s­saint ne se rend pas compte de ce qu’il fait. Cela sig­ni­fie donc que le nou­veau for­mat de lec­ture poli­tique est déjà devenu une sec­onde nature. Ce for­mat, c’est le tri­par­tisme », ajoute Mélen­chon avant de con­clure sur ce con­cept qui, selon lui, « légitime la chas­se gardée du deux­ième tour des élec­tions entre le mon­stre et les deux sauveurs suprêmes et pour cela élim­ine tout ce qui n’est pas dans le cadre ».

Voir notre portrait de Bruce Toussaint

Crédit pho­to : DR

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés