Accueil | Actualités | Médias | Mélenchon fustige I‑Télé et « le lecteur de prompteur » Bruce Toussaint
Pub­lié le 3 novembre 2015 | Éti­quettes : ,

Mélenchon fustige I‑Télé et « le lecteur de prompteur » Bruce Toussaint

Déjà mis de côté pour le débat électoral autour de la région Nord-Pas-De-Calais, Jean-Luc Mélenchon, interrogé le lendemain sur la même chaîne, s'est estimé « outragé » et « humilié ».

« Je n’aurais pas dû aller faire cette matinale sur i>Télé. J’y ai perdu mon temps », regrette-t-il sur son blog, soulignant des « questions ineptes, petit sourire condescendant du lecteur de prompteur Bruce Toussaint, arrière-plan d’images pourries, bref la totale » pour cette émission qui « doit faire du buzz à n’importe quel prix pour sortir de son espace semi-confidentiel ».

Ainsi le leader du Front de Gauche se plaint-il, dans un premier temps, d'avoir été interrogé sur la sortie d'Alain Delon sur Nadine Morano. Ensuite, c'est le démarrage de l'entretien qui, explique-t-il, l'a le plus choqué : « La veille nous étions éliminés du "débat" électoral sur la région Nord-Pas-De-Calais-Picardie. Mais Toussaint voulait néanmoins me le faire commenter. À l’outrage, ajouter l’humiliation. »

« Il faut bien que l’animateur du matin gagne son pain en servant la soupe à sa chaîne », analyse l'homme politique, d'autant que « le lecteur de prompteur s’est piteusement lancé dans une tirade sur les obligations légales de la période électorale qui montrait combien il était ignorant du sujet ».

« Toussaint ne se rend pas compte de ce qu’il fait. Cela signifie donc que le nouveau format de lecture politique est déjà devenu une seconde nature. Ce format, c’est le tripartisme », ajoute Mélenchon avant de conclure sur ce concept qui, selon lui, « légitime la chasse gardée du deuxième tour des élections entre le monstre et les deux sauveurs suprêmes et pour cela élimine tout ce qui n’est pas dans le cadre ».

Voir notre portrait de Bruce Toussaint

Crédit photo : DR

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This