Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
La SDJ de RTL se désolidarise d’Éric Zemmour

12 octobre 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | La SDJ de RTL se désolidarise d’Éric Zemmour

La SDJ de RTL se désolidarise d’Éric Zemmour

Au cœur d’une énième polémique après avoir dit qu’il « respectait » les jihadistes osant mourir (et non tuer) pour leur foi, Éric Zemmour s’est attiré les foudres des journalistes de RTL.

Dans un com­mu­niqué pub­lié le 7 octo­bre, la Société des jour­nal­istes (SDJ) de RTL a exprimé son « aver­sion » pour les pro­pos du polémiste qui « por­tent atteinte à la mémoire des vic­times du ter­ror­isme et à la douleur des familles ». « A maintes repris­es, la SDJ a fait part à la direc­tion de RTL de son malaise. Elle s’est désol­i­darisée des pro­pos d’Er­ic Zem­mour et a posé la ques­tion de la place qui lui est dévolue sur l’an­tenne. Ces débats ont en général lieu en interne », a ajouté la SDJ, qui s’é­tait déjà plaint de la présence du jour­nal­iste au sein de la sta­tion.

Et quand bien même ses pro­pos n’ont pas été tenus sur l’an­tenne de RTL, « la Société des Jour­nal­istes de RTL se sent pour­tant con­cernée au pre­mier chef ». Et d’es­timer que si l’écrivain « se garde en général de franchir les lim­ites qui lui assur­eraient une con­damna­tion pénale », il s’est, depuis quelques jours, « enfer­mé dans une logique qui peut selon nous faire le jeu des ten­ants du ter­ror­isme ».

Pour le moment, Éric Zem­mour con­serve tou­jours la con­fi­ance de Christo­pher Baldel­li, le PDG de RTL. Mais la pres­sion crois­sante exer­cée par les ten­ants de la pen­sée cor­recte pour­rait, à terme, met­tre fin à cette col­lab­o­ra­tion, comme ce fut déjà le cas sur France 2 ou, plus récem­ment, i>Télé.

Dans le numéro d’oc­to­bre du mag­a­zine Causeur, Zem­mour avait déclaré : « Je ne le méprise pas ! Je ne pense pas que les jihadistes soient des abrutis ou des fous. Et je respecte des gens prêts à mourir pour ce en quoi ils croient — ce dont nous ne sommes plus capa­bles. » Invité à s’ex­pli­quer sur BFMTV dernière­ment, Éric Zem­mour a refusé de s’ex­cuser pour ses pro­pos, esti­mant qu’ils avaient été inter­prétés et défor­més. « Respect, ça ne veut pas dire appro­ba­tion ni estime. Je ne respecte pas des gens qui tuent des enfants et des femmes », a‑t-il pré­cisé. Et ce dernier de dénon­cer « une con­ju­ra­tion de gens qui veu­lent m’a­bat­tre ». Tan­tôt accusé d’is­lam­o­pho­bie, tan­tôt de com­plai­sance avec les ter­ror­istes, Zem­mour estime qu’« il faudrait choisir ».

Dans sa dernière chronique, l’avocat Gilles-William Gold­nadel, qui ne partage pas le point de vue de Zem­mour iro­nise sur cette « gauche à l’agonie » qui n’a plus que le mot cen­sure à la bouche, preuve son désar­roi absolu…

À not­er que le par­quet de Paris a récem­ment ouvert à son encon­tre une enquête pour apolo­gie du ter­ror­isme, alors même que « des mil­liers de fichés S » sont en lib­erté…

Voir aussi

Voir d’Er­ic Zem­mour

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Paul Amar

PORTRAIT — Paul Amar est né le 11 jan­vi­er 1950 à Con­stan­tine (Algérie) de Charles (agent de la SNCF) et Julie Ghenas­sia. La famille sera rap­a­triée en 1961 et s’installera dans la région lyon­naise.