Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | not_global | Mélenchon et les médias : je t’aime moi non plus
Mélenchon et les médias : je t’aime moi non plus

2 mars 2018

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | not_global | Mélenchon et les médias : je t’aime moi non plus

Mélenchon et les médias : je t’aime moi non plus

Mélenchon et les médias : je t’aime moi non plus

Dans un billet d’humeur sur son blog l’Ere du peuple, Jean-Luc Mélenchon ne peut cacher sa lassitude devant les attaques de la caste médiatique : « C’est une des énigmes dont je n’ai pas la clef. Pourquoi nous haïssent-ils à ce point ? Je veux dire jusqu’à ce niveau où des personnes qui se disent « journalistes » finissent par n’avoir aucune honte à tomber dans des méthodes dont ils savent qu’ils ne ressortiront pas eux-mêmes indemnes. »

Le service public en cause

En cause le traite­ment des Insoumis et de leur chef par les médias, surtout du ser­vice pub­lic. Il est vrai que le dossier est lourd. Le doc­u­men­taire de Gilles Per­ret L’Insoumis (un peu com­plaisant mais bien fait et très juste sur le fond / linsoumis.org) est très révéla­teur sur ce point. En par­ti­c­uli­er un véri­ta­ble guet-apens organ­isé par France 2 quelques jours avant le pre­mier tour. Et Radio France sous ses dif­férents épigones n’est pas en reste. Les expres­sions de Jean-Luc Mélen­chon sont d’une grande dureté, pêle-mêle : « décom­po­si­tion morale et intel­lectuelle de ce milieu (jour­nal­is­tique NDLR) », « mœurs délétères des salles de rédac­tion, mou­tons de Panurge que la peur fait sauter dans le vide, caste hors des droits com­muns de la démoc­ra­tie, qui inocule chaque jour la drogue dans les cerveaux, une sorte de CIA médi­a­tique… ».

La fausse affaire Wauquiez

Au pas­sage Mélen­chon règle son compte à la fausse affaire Wauquiez où ce dernier a été la vic­time (con­sen­tante ?) de l’enregistrement d’un dis­cours privé devant des étu­di­ants. Il juge l’affaire « ridicule et sans aucun con­tenu » en décer­nant le titre de « pau­vre cloche de jour­nal­iste » au plumi­tif de l’émission Quo­ti­di­en de Yann Barthès qui a organ­isé la fuite. Et remar­que que cette fausse affaire qui a monop­o­lisé les médias pen­dant presque une semaine a finale­ment plutôt prof­ité au leader de LR.

Nul doute que les remous autour du départ d’Aude Rossigneux du Média, la web télé proche des Insoumis ne faciliteront pas les rap­ports des amis de Jean-Luc Mélen­chon avec les médias dom­inés par les oli­garchies finan­cières ou intel­lectuelles. Comme le fait remar­quer le blog de l’ancien can­di­dat à l’élection prési­den­tielle « La presse est dev­enue le pre­mier enne­mi de la lib­erté d’expression ». Nous n’irons pas jusque là en nuançant : « presque toute la presse ». Ce qui fait quand même beaucoup.

Crédit pho­to : affiche du film L’In­soumis (détail). DR

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.

Gaël Brustier

PORTRAIT — Poli­to­logue né en 1978, Gaël Brusti­er a longtemps lou­voyé entre plusieurs chapelles de la gauche sou­verain­iste, dans l’e­spoir de rénover une sociale-démoc­ra­tie acquise au néolibéralisme.