Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
LVMH entre au capital de Gallimard
Publié le 

6 novembre 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | LVMH entre au capital de Gallimard

LVMH entre au capital de Gallimard

Si le rachat de Flammarion par Gallimard l’année dernière a permis à la maison d’édition de devenir le troisième éditeur français, celle-ci a dû, pour compenser un endettement à court terme, accueillir un nouvel invité à sa table.

Il s’agit de LVMH, groupe cen­tré sur le luxe et très peu présent dans l’édition, qui a prof­ité de l’augmentation de cap­i­tal de Gal­li­mard pour pren­dre 9,5 % de celui-ci – on par­le de 25 à 30 mil­lions d’euros. « Avec le rachat de Flam­mar­i­on, nous avions con­trac­té une dette sig­ni­fica­tive, de l’ordre de 200 mil­lions d’euros. Nous avions une échéance courte, avec un taux d’intérêt plus élevé et qui devait être rem­boursée fin 2014, et une échéance plus longue. J’ai souhaité agir assez vite pour régler la ques­tion de l’échéance courte et ne pas être exposé à des risques d’endettement lourd », explique Antoine Gal­li­mard, le PDG du groupe, aux Échos.

C’est au début de l’été que celui-ci s’est mis à chercher un investis­seur. « Nous avons eu plusieurs con­tacts avec des investis­seurs, essen­tielle­ment des groupes famil­i­aux français, et mon choix s’est arrêté sur LVMH  », a‑t-il fait part en pré­cisant que Bernard Arnault entre ain­si « dans un secteur qui n’est pas le sien, même s’il a déjà investi dans des petites maisons d’édition » comme Arlea. « Je suis heureux qu’Antoine Gal­li­mard ait choisi d’associer LVMH à l’avenir de son groupe. Nous parta­geons la même vision du développe­ment de nos maisons fondée sur leur his­toire pres­tigieuse, leur car­ac­tère famil­ial et le tal­ent des équipes qui les ani­ment », a, de son côté, déclaré Bernard Arnault.

La col­lab­o­ra­tion devrait bien se pass­er, la prise de par­tic­i­pa­tion max­i­mum de LVMH étant fixée à 15 %. Car Antoine Gal­li­mard red­oute par-dessus tout de se retrou­ver minori­taire. Par ailleurs, Antoine Arnault, le fils de Bernard Arnault, siégera au con­seil d’administration de Madri­gall, la société hold­ing qui coiffe Gal­li­mard et Flam­mar­i­on. Les deux nou­veaux asso­ciés auront pour mis­sion de faire face à un marché du livre dif­fi­cile qui devrait présen­ter une baisse de 2 % à 3 % cette année.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Emmanuel Goldstein

PORTRAIT — Il n’est ni jour­nal­iste, ni directeur de jour­nal, ni même mag­nat de la presse et pour­tant il exerce une influ­ence con­sid­érable sur les médias, directe et indi­recte. Por­trait d’un homme de réseau.

Audrey Crespo-Mara

PORTRAIT — Aupar­a­vant jour­nal­iste de sec­onde main, Audrey Cre­spo-Mara est dev­enue pro­gres­sive­ment, par la force des choses, une « femme de », celle de Thier­ry Ardis­son, avant de touch­er le grand pub­lic en devenant le jok­er de Claire Chaz­al aux jour­naux du week-end sur TF1.

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision