Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Lorànt Deutsch et Samy Naceri ne sont pas Charlie

25 janvier 2015

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Lorànt Deutsch et Samy Naceri ne sont pas Charlie

Lorànt Deutsch et Samy Naceri ne sont pas Charlie

Plusieurs voix commencent à s’élever contre Charlie Hebdo, qui a choisi de récidiver dans l’insulte aux croyants en republiant les caricatures de Mahomet.

Invité jeu­di matin sur D8 dans l’émis­sion de Lau­rence Fer­rari, l’ac­teur Samy Nac­eri a con­fié que, même si les crimes com­mis étaient « hor­ri­bles », il fal­lait néan­moins arrêter de touch­er aux sujets sen­si­bles, à com­mencer par la reli­gion. « Lais­sons la reli­gion, s’il vous plaît ! Arrê­tons ! On a eu 17 morts ! », a‑t-il martelé.

Dès le lende­main, dans Nice-Matin, Lorànt Deutsch a à son tour estimé que « la pub­li­ca­tion de la car­i­ca­ture de Mahomet était un nou­v­el out­rage », faisant référence à la dernière une de Char­lie Heb­do. Pour lui, il s’ag­it tout sim­ple­ment d’un « acte irre­spon­s­able au moment ou l’on doit s’interroger sur le “vivre ensem­ble” appelé avec tant de force par la man­i­fes­ta­tion du 11 jan­vi­er dernier ».

Et même s’il se sent « Char­lie » devant l’hor­reur de ces crimes, l’ac­teur n’en apporte pas moins la nuance. « La lib­erté d’ex­pres­sion est totale, dans le respect des lois de la République. Mais on devrait réfléchir au délit de blas­phème, qui a été aboli. Je me sens insulté quand on s’en prend à ma reli­gion. Ne con­fon­dons pas laïc­ité et anti­cléri­cal­isme farouche. Vouloir oppos­er croy­ants et “pen­sants” comme si les pre­miers étaient des abrutis, cela me peine », a‑t-il con­clu.

Voir également notre article : Tout le monde n’est pas Charlie

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.

Stéphane Kenech

PORTRAIT — Stéphane Kenech, ou l’histoire d’un jour­nal­iste d’images rêvant de s’ac­com­plir dans le reportage de guerre et d’in­ves­ti­ga­tion. Dans cette voca­tion en devenir, il se pas­sionne pour la Syrie au tra­vers de deux caus­es : le retour des dji­hadistes en France et la lutte con­tre le régime syrien. Par­fois au risque d’y oubli­er la déon­tolo­gie et de met­tre en dan­ger ceux qui lui font con­fi­ance.