Accueil | Actualités | Médias | Lorànt Deutsch et Samy Naceri ne sont pas Charlie
Pub­lié le 25 janvier 2015 | Éti­quettes : ,

Lorànt Deutsch et Samy Naceri ne sont pas Charlie

Plusieurs voix commencent à s'élever contre Charlie Hebdo, qui a choisi de récidiver dans l’insulte aux croyants en republiant les caricatures de Mahomet.

Invité jeudi matin sur D8 dans l'émission de Laurence Ferrari, l'acteur Samy Naceri a confié que, même si les crimes commis étaient « horribles », il fallait néanmoins arrêter de toucher aux sujets sensibles, à commencer par la religion. « Laissons la religion, s'il vous plaît ! Arrêtons ! On a eu 17 morts ! », a-t-il martelé.

Dès le lendemain, dans Nice-Matin, Lorànt Deutsch a à son tour estimé que « la publication de la caricature de Mahomet était un nouvel outrage », faisant référence à la dernière une de Charlie Hebdo. Pour lui, il s'agit tout simplement d'un « acte irresponsable au moment ou l’on doit s’interroger sur le "vivre ensemble" appelé avec tant de force par la manifestation du 11 janvier dernier ».

Et même s'il se sent « Charlie » devant l'horreur de ces crimes, l'acteur n'en apporte pas moins la nuance. « La liberté d'expression est totale, dans le respect des lois de la République. Mais on devrait réfléchir au délit de blasphème, qui a été aboli. Je me sens insulté quand on s’en prend à ma religion. Ne confondons pas laïcité et anticléricalisme farouche. Vouloir opposer croyants et "pensants" comme si les premiers étaient des abrutis, cela me peine », a-t-il conclu.

Voir également notre article : Tout le monde n'est pas Charlie

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

22% récolté
Objec­tif : avril 2019 ! Nous avons récolté 445,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux