L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Libération : Demorand quitte son poste

22 juin 2013

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Libération : Demorand quitte son poste

Libération : Demorand quitte son poste

22 juin 2013

Temps de lecture : 2 minutes

Après moult protestations, tensions et motions de défiance, Nicolas Demorand a mis fin, officiellement, au cumul de ses deux postes à Libération selon le vœu du conseil de surveillance qui s’est déroulé mercredi 19 juin.

Ce dernier occu­pait en effet, depuis son arrivée – et comme son prédécesseur Lau­rent Jof­frin –, les postes de directeur de la rédac­tion et de la pub­li­ca­tion, ce qu’interdisent les statuts du jour­nal. Il avait déjà lâché les manettes mi-avril, la mod­i­fi­ca­tion est désor­mais officielle.

« Le calme est revenu depuis, a relevé un jour­nal­iste à Téléra­ma. Nico­las Demor­and va désor­mais s’oc­cu­per essen­tielle­ment de la stratégie et des développe­ments du jour­nal. C’est très bien comme ça. » Un autre con­state : « Il n’a jamais été très présent mais depuis deux mois, on ne le voit qua­si­ment plus. C’est mar­rant, il a l’air sere­in, comme soulagé. Il va s’oc­cu­per des forums, et débats… Ça, il sait très bien faire. »

Fab­rice Rous­selot, 49 ans, lui a donc offi­cielle­ment suc­cédé à la tête de la rédac­tion. Nico­las Demor­and reste prési­dent du direc­toire, mais n’aura plus de pou­voir de déci­sion sur les unes et autres évène­ments du jour­nal. Il avait essuyé plusieurs motions de défi­ance et s’était mis à dos la majorité de la rédac­tion, qui le trou­vait trop autori­taire, peu col­lec­tif et arro­gant. Sans par­ler des unes racoleuses de ces derniers mois, avec notam­ment celle qui fai­sait état de rumeurs sur le pré­ten­du compte en Suisse de Lau­rent Fabius. « Une faute pro­fes­sion­nelle grave », avait alors dénon­cé la SCPL.

Les action­naires, Édouard de Roth­schild et Bruno Ledoux, lui ont tout de même renou­velé leur « con­fi­ance ».

Fab­rice Rous­selot, un ancien de la rédac­tion, aura néan­moins du pain sur la planche, en pleine crise pub­lic­i­taire et alors que les ventes du quo­ti­di­en ont bais­sé de 40 % en à peine un an.

Lire le portrait que l’Ojim a consacré à Nicolas Demorand

Pho­to © Matthieu Riegler, CC-BY

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés