Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’Express méfiant vis-à-vis de Drahi et Laufer

10 janvier 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | L’Express méfiant vis-à-vis de Drahi et Laufer

L’Express méfiant vis-à-vis de Drahi et Laufer

10 janvier 2015

Temps de lecture : 2 minutes

Dès l’annonce, le 5 janvier, de la vente probable du navire amiral du groupe Express Roularta (GER), au duo Patrick Drahi-Marc Laufer, les journalistes de L’Express ont tiré la sonnette d’alarme. La Société des journalistes du newsmagazine, mais aussi la Société des rédacteurs du mensuel L’Expansion, ont adressé une mise en garde au nouveau futur actionnaire.

Les deux struc­tures, qui ont réu­ni leurs troupes mer­cre­di 7 jan­vi­er, enten­dent bien que Patrick Drahi s’en­gage sur plusieurs points déon­tologiques cru­ci­aux. Avant que la ces­sion soit défini­tive, l’homme d’af­faires fran­co-israélien, pro­prié­taire d’Altice (Numer­i­ca­ble) devra promet­tre de respecter la charte sur l’i­den­tité et l’indépen­dance de L’Ex­press. Cette dernière englobe aus­si L’Ex­pan­sion, situé dans le périmètre proche de l’heb­do­madaire. La SDJ et la SDR demande à Drahi de pré­cis­er son pro­jet édi­to­r­i­al et les moyens qu’il met­tra en œuvre pour y par­venir. Cette méfi­ance vis-à-vis de Patrick Drahi est essen­tielle­ment dirigée vers son bras droit, Marc Laufer. Actuelle­ment à la tête du petit groupe de presse pro­fes­sion­nel et grand pub­lic News­co (01 mag­a­zine, Mesures), Laufer représente notam­ment les intérêts de Drahi à Libéra­tion, dont le mil­liar­daire est devenu copro­prié­taire en juin 2014. Selon plusieurs sources, Marc Laufer, ancien numéro deux de Nex­tra­dio TV jusqu’en 2011, a lais­sé le sou­venir d’un cost killer vis-à-vis du quo­ti­di­en La Tri­bune. Nex­tra­dio TV avait repris le titre à LVMH en 2007 pour finale­ment jeter l’éponge. Le PDG, Alain Weill, l’a cédé à sa direc­trice générale, Valérie Decamp en 2011. Jean-Christophe Tor­to­ra, qui a lui-même racheté La Tri­bune en 2013, a depuis sup­primé l’édi­tion print et réduit les effec­tifs à une trentaine de salariés.

Infographie : Roularta Media Group

Info­gra­phie : Roular­ta Media Group

Cette per­spec­tive low cost inquiète les quelque 120 jour­nal­istes des deux titres, a for­tiori en rai­son de leur sit­u­a­tion finan­cière. L’Ex­press a per­du 4,38% de sa dif­fu­sion en 2013–2014 (DSH OJD : 411 726 exem­plaires). L’Ex­pan­sion est lui en recul de 3,6% (DSH OJD 2013–2014 : 131 427 exem­plaires). Les deux titres du pôle “News”, qui ont vu con­join­te­ment leurs recettes pub­lic­i­taires baiss­er, sont défici­taires. Leur remise sur les rails passerait inévitable­ment par des coupes dans les effec­tifs, encore con­fort­a­bles, à L’Ex­press. L’Ex­pan­sion a lui été restruc­turé en mars 2012 et ses troupes ont fon­du, pour ne plus com­pren­dre qu’une ving­taine de rédacteurs.

Le duo Drahi-Laufer devrait être en revanche plus sere­in con­cer­nant les mag­a­zines du pôle “Cul­ture” (Clas­si­ca, Lire, Stu­dio) et le men­su­el pat­ri­mo­ni­al Mieux vivre. Il est con­traint de les repren­dre avec L’Ex­press, pour des ques­tions de con­sol­i­da­tion d’au­di­ence sur lexpress.fr. Sauf s’il décide de s’en sépar­er à moyen terme, inten­tion qui est régulière­ment prêté au duo en interne, la sit­u­a­tion est net­te­ment plus calme de ce côté-là.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés