Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
L’ex-directrice du Monde part pour le Guardian
Publié le 

12 septembre 2014

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | L’ex-directrice du Monde part pour le Guardian

L’ex-directrice du Monde part pour le Guardian

Elle avait démissionné de son poste de directrice en mai dernier. Aujourd’hui, Natalie Nougayrède a choisi de quitter complètement le journal Le Monde.

Bilingue, celle qui avait été la pre­mière femme à diriger le quo­ti­di­en du soir rejoin­dra le Guardian, de l’autre côté de la Manche, en tant qu’édi­to­ri­al­iste le 1er octo­bre prochain.

Dans une let­tre à la rédac­tion citée par l’AFP, Mme Nougayrède explique son choix et livre ses con­seils pour l’avenir. « Notre jour­nal (…) a con­nu au print­emps dernier une sec­ousse bru­tale. Les leçons doivent encore en être pleine­ment tirées au plan interne. Cette crise, pro­fonde, a mon­tré à quel point l’avenir du jour­nal, qui a été recap­i­tal­isé en 2010 pour éviter le dépôt de bilan, met en jeu trois respon­s­abil­ités croisées. Celle de la rédac­tion, con­fron­tée à une impérieuse néces­sité de réforme et d’adap­ta­tion aux change­ments tech­nologiques. (…) Celle de la direc­tion du jour­nal, qui ne peut réus­sir cette muta­tion sans une gou­ver­nance claire, où les rôles sont pré­cisé­ment défi­nis, aus­si bien au sein du direc­toire qu’en­tre celui-ci et la direc­tion de la rédac­tion », écrit-elle.

Celle-ci appelle égale­ment les action­naires à « fournir au Monde les moyens financiers de sa trans­for­ma­tion vitale à l’heure de la révo­lu­tion dig­i­tale ». Aus­si, « le directeur, ou la direc­trice du Monde, doit être directeur/directrice de la pub­li­ca­tion, con­for­mé­ment à sa respon­s­abil­ité ultime de garant du con­tenu édi­to­r­i­al, de sa qual­ité et de son indépen­dance. J’ai à mon tour for­mulé cette demande avec déter­mi­na­tion ».

En mai dernier, sept rédac­teurs en chef avaient démis­sion­né pour mar­quer leur dés­ap­pro­ba­tion avec la ges­tion qu’elle fai­sait du jour­nal, jugée « autar­cique ». Deux de ses col­lab­o­ra­teurs, cibles de nom­breuses cri­tiques, avaient alors été con­gédiés, avant que la direc­trice elle-même ne démis­sionne dans un cli­mat ten­du.

Voir notre infographie du journal Le Monde

Pho­to : Natal­ie Nougayrède, octo­bre 2013. Crédit : inter­naz via Flickr (cc)

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision