Accueil | Actualités | Médias | La directrice du Monde se sépare de ses deux adjoints
Pub­lié le 12 mai 2014 | Éti­quettes : , ,

La directrice du Monde se sépare de ses deux adjoints

Sous la pression de sa rédaction, la directrice du Monde Natalie Nougayrède a finalement congédié ses deux adjoints.

Vincent Giret (directeur délégué des rédactions) et Michel Guérin (directeur adjoint des rédactions) étaient très contestés au sein de la rédaction. Mardi 6 mai, sept rédacteurs en chef du quotidien démissionnaient de leurs fonctions avant d'appeler au départ des deux adjoints de la directrice.

Devant la pression, qui n'a cessé d'augmenter dans les jours suivants, Mme Nougayrède a été contrainte de lâcher du lest. Pour l'instant, aucun nom n'a été donné quant aux remplaçants de Giret et Guérin. Les négociations semblent toujours en cours.

De son côté, le président du directoire du Monde Louis Dreyfus a également dû revoir ses exigences à la baisse. Le plan de mobilité a été repoussé de juin à septembre, tout comme la sortie de la nouvelle formule papier qui a été fixée à la même date.

Voir notre infographie du groupe Le Monde

Crédit photo : drumaboy via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This