Accueil | Actualités | Médias | L’Étudiant change de mains
Pub­lié le 25 mai 2018 | Éti­quettes : , ,

L’Étudiant change de mains

Marc Laufer via sa société CMG avait récupéré un certain nombre des titres acquis par Patrick Drahi via Altice/SFR. Parmi ces titres, le plus intéressant ou en tout cas le plus rentable est L'Étudiant, en passe d’être racheté par l’organisateur de salons Comexposium. Ou comment ce qui était au départ un journal organisant des événements devient un organisateur de salons où le journal n’est qu’un adjuvant. Une histoire navrante ou exemplaire, comme il vous plaira.

Le groupe Comexposium

Comexposium est un des principaux groupes mondiaux organisateurs de salons professionnels et grand public, de l’agroalimentaire à la sécurité en passant par les transports ou la mode et bien d’autres secteurs. Il n’avait pas d’activité notable dans l’éducation malgré plus de 170 salons organisés annuellement.

L'Étudiant s’est transformé d’un magazine papier fondé en 1973 en un organisateur de salons d’orientation (plus d’une centaine par ans) et organise également le salon du Travail à Paris et les salons Job Rencontres.

CMG et ses activités

CMG est possédé à 75% par Marc Laufer et son associé Philippe Lhomme. SFR posséde les 25% restants. CMG détient également 100% des parts de NewsCo. Marc Laufer, considéré un temps comme l’homme lige de Patrick Drahi a dirigé L’Express et Libération avant de céder sa place à Alain Weill. NewsCo édite notamment Stratégies, Le Journal des Télécoms, Coiffure de Paris et d’autres titres. Ces magazines ne feraient pas partie de la transaction en cours.

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This