Accueil | Actualités | Médias | Marc Laufer, l’homme de Drahi, bientôt à la tête de Libération et L’Express
Pub­lié le 25 juin 2015 | Éti­quettes : , , ,

Marc Laufer, l’homme de Drahi, bientôt à la tête de Libération et L’Express

Le 20 juin dernier, Presse News annonçait le départ de Corinne Pitavy de la direction général de L'Express-Roularta. Deux jours plus tard, François Moulias, co-gérant de Libération, annonçait à son tour qu'il quitterait ses fonctions fin juillet.

Les deux dirigeants seront remplacés par un seul homme, Marc Laufer, directeur général d'Altice Media Group France, marquant l'entrée des deux titres dans l'« ère Drahi », celle de l'homme d'affaires israélien qui déploie ses tentacules dans le monde des médias. Laufer aura pour mission de chapeauter les directions éditoriales de Libé et de L'Express, en s'appuyant sur Laurent Joffrin, Johan Hufnagel et Pierre Fraidenraich pour l'un, et sur Christophe Barbier pour l'autre.

Arrivé en janvier 2014 à Libération, François Moulias était un parfait inconnu. Dans un message interne annonçant son départ, il se dit satisfait du travail accompli malgré les tensions : « Cela a été extrêmement compliqué mais nous y sommes arrivés, ensemble. Même les ascenseurs fonctionnent mieux ! Enfin, Libération sera bénéficiaire cette année, après une perte abyssale en 2014. »

Mardi 23 juin, dans un communiqué, les élus de Libération ont souhaité « la présence d’un directeur général et d’une gouvernance stable et distincte des autres titres d'Altice Media Group afin d'éviter une confusion éditoriale et managériale préjudiciable pour Libération ».

Voir nos infographies du groupe L'Express-Roularta et de Libération

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This