Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Les gagnants des Bobards d’or 2016
Les gagnants des Bobards d’or 2016

17 mars 2016

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Les gagnants des Bobards d’or 2016

Les gagnants des Bobards d’or 2016

Les gagnants des Bobards d’or 2016

Devant plus de 600 personnes, les désormais classiques Bobards d’or parodiques récompensant « les plus belles désinformations » ont été remis le 14 mars au Théâtre du Gymnase à Paris.

Bobard d’Or pour France Inter, pour le bobard orwellien

Géral­dine Hal­lot, de France Inter, avait com­mis en sep­tem­bre 2015 un arti­cle ain­si titré : « Réfugiés, le fan­tasme de l’infiltration ter­ror­iste ». Après le 13 novem­bre et les atten­tats com­mis notam­ment par deux « migrants » passés par la Grèce, France Inter au lieu de s’excuser ou au moins de recon­naître son erreur, a pure­ment et sim­ple­ment a mod­i­fié le titre de son arti­cle en un plus pru­dent « Des ter­ror­istes par­mi les migrants ? » pour le rap­procher de la réal­ité… sans mod­i­fi­er l’article lui-même, une méth­ode digne de 1984 d’Orwell.

L’Ojim avait con­sacré un dossier com­plet à cette affaire qui n’avait pas con­cerné seule­ment France Inter. Tour à tour Ouest France, BFTMTV, Libéra­tion et Thomas Guénolé dans L’Obs avaient qual­i­fié de fan­tasme cette infil­tra­tion alors que « Athènes et Bel­grade sont con­fir­mé que le passe­port syrien retrou­vé à côté d’un kamikaze à Saint-Denis était celui d’un migrant arrivé en Europe par la Grèce et enreg­istré le 3 octo­bre sur l’île de Leros. Du nom d’Ahmed Almuhammed, ce can­di­dat au statut de réfugié en Europe avait par la suite été enreg­istré en Ser­bie, puis en Croat­ie, en Autriche, en Alle­magne… avant de se retrou­ver le 13 novem­bre devant le Stade de France, une cein­ture d’explosifs autour de la taille ».

Bobard d’argent pour Étienne Baldit et le Lab d’Europe 1, pour le bobard raciste anti-européen

Ce bobard con­cerne l’identité et l’origine des meur­tri­ers de Jean-Claude Irvoas, tué pen­dant les émeutes du Ramadan en 2005. En 2010, le jour­nal­iste du Figaro Stéphane Durand-Souf­fland écrivait « que trois des qua­tre indi­vidus con­cernés sont d’origine européenne ». Un men­songe de la part du prési­dent de l’Association des jour­nal­istes judi­ci­aires qui sera récom­pen­sé quelques mois plus tard par le bobard d’or 2010. En effet les meur­tri­ers ne sont autres que Benoit Kusoni­ka, un fran­co-con­go­lais, Sébastien Beliny, un Antil­lais, Sam­bo Dial­lo, un fran­co-séné­galais, et Ichem Brighet, un fran­co-algérien ! Un bobard repris six ans plus tard par le peu sérieux (mais très mil­i­tant) Lab d’Europe 1. Voir notre dossier.

Bobard de bronze pour l’AFP pour le bobard christianophobe

Un bobard fondé sur l’échange de bons procédés entre l’AFP et l’Observatoire syrien des droits de l’homme (proche des dji­hadistes d’Al Nos­ra) qui se citent l’un l’autre. Cela leur per­met de dif­fuser l’image d’un pré­ten­du « chré­tien » sur le point de décapiter un « dji­hadiste », alors qu’il s’agit d’un dji­hadiste s’apprêtant à assas­sin­er un sol­dat syrien… Un beau suc­cès pour l’AFP, déjà tit­u­laire d’un bobard de guerre en 2015, pour avoir annon­cé que « le régime d’Assad » déte­nait le jour­nal­iste James Fol­ley alors que celui-ci fut décapité par l’État islamique. Une tra­di­tion dans la dés­in­for­ma­tion de l’AFP à laque­lle l’Ojim a con­sacré de nom­breux arti­cles. Récem­ment, l’AFP a subite­ment été atteinte de myopie en mon­trant un grand nom­bre de femmes et d’enfants par­mi les migrants, là où ces derniers sont con­sti­tués de 85% de jeunes hommes…

Jean-Yves Le Gal­lou, prési­dent de Polémia a annon­cé l’engagement d’une action col­lec­tive au titre de l’article 1382 du code civ­il con­tre Radio France et France Inter qui finan­cent leurs dés­in­for­ma­tions et leurs manip­u­la­tions avec l’argent de la redevance.

Publicité

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Derniers portraits ajoutés

Samuel Étienne

PORTRAIT — Samuel Éti­enne, idole des vieux, dragueur de jeunes. Hyper­ac­t­if au som­meil léger, l’homme est passé par de mul­ti­ples cas­es de l’audiovisuel privé et pub­lic, fort d’un sourire ravageur et d’une plas­tique qui lui val­ut le statut de « bombe du mois » dans Têtu en 1994. Pili­er de France 3, il est séduit par Twitch où ses revues de presse rassem­blent des dizaines de mil­liers de « viewers ».

Laurent Solly

PORTRAIT — Énar­que au nez creux et au réseau ten­tac­u­laire, Lau­rent Sol­ly incar­ne plus qu’aucun autre la muta­tion numérique mon­di­al­iste de la haute administration.

Nicolas Demorand

PORTRAIT — Nico­las Demor­and a débuté sa car­rière comme enseignant en lycée pro­fes­sion­nel (Cer­gy) et en class­es pré­para­toires, avant de choisir la voie du jour­nal­isme, en com­mençant comme cri­tique gas­tronomique au Gault&Millau et comme pigiste aux Inrockuptibles.

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Pierre Plottu

PORTRAIT — Pierre Plot­tu, spé­cial­iste auto­proclamé de l’ex­trême-droite, a l’at­ti­rail du par­fait mil­i­tant. Vic­time col­latérale du virage édi­to­r­i­al de France-Soir, dont il fut viré sans ménage­ment, il prophé­tise dans Libéra­tion et Slate.