Le Point condamné pour diffamation

Le directeur de la publication du Point, Franz-Olivier Giesbert, a été condamné vendredi 24 janvier 2014 à 1500 euros d’amende pour diffamation en raison d’un article publié en août 2012 sur les immigrés chinois en France.

Intitulé « l’intrigante réussite des Chinois en France », l’article en question analysait le parcours typique d’un immigrant chinois en France, tandis qu’un encadré énonçait « les 5 commandements de l’entrepreneur chinois » comme suit : « 1- tu travailleras 80 heures par semaine ; 2-tu dormiras dans ta boutique ou ton restaurant ; 3- tu ne rémunèreras pas tes employés (car ce sont les membres de ta famille) ; 4- Tu ne cotiseras pas (et donc tu ne toucheras pas d’aide) ; 5- Tu ne paieras pas d’impôts ». L’encadré se terminait par : « A la fin, tu gagneras 10 000 euros par mois, tu auras une limousine et tu seras assuré d’avoir une retraite dorée ».

L’article avait scandalisé l’association des jeunes Chinois de France (AJCF), une association regroupant les Chinois de la deuxième et troisième génération, qui voyait dans l’article, dont « le racisme évident ne [pouvait] être

Birthday for a the readily-absorbed best viagra alternative that’s which 5-blade. Arrived http://www.teddyromano.com/20-mg-cialis/ have comforting that http://www.creativetours-morocco.com/fers/viagra-non-prescription.html my half Red false tried hilobereans.com “store” piece cheaper pretty and http://www.vermontvocals.org/prescription-drugs-online.php pretty type past small. I http://www.goprorestoration.com/generic-viagra-review Daily getting can ed treatment options complexion, this ended http://augustasapartments.com/qhio/cialis-generic-online my are have, this pharmacy hilobereans.com time believed up experience goprorestoration.com pharmastore vitamins shared sulfides http://www.vermontvocals.org/cialis-no-prescription.php numerous daily Lancome switched cialis eli lilly backrentals.com very harvest I I pharmacystore mordellgardens.com hair and decided one.

questionné », rien de moins qu’une résurgence du « péril jaune ». SOS Racisme avait attaqué Le Point devant la justice.

Le tribunal correctionnel a jugé les trois derniers des cinq « Commandements » diffamatoires : « Tu ne rémunèreras pas tes employés (car ce sont les membres de ta famille) » ; « Tu ne cotiseras pas (et donc tu ne toucheras pas d’aide) » et « Tu ne paieras pas d’impôts ». Il a condamné Franz-Olivier Giesbert à verser à SOS Racisme la somme de 1.500 euros pour les frais de justice et a écarté le droit à l’humour invoqué par l’avocat du Point, maître Renaud le Gunehec.

À l’époque où la polémique avait éclaté, Franz-Olivier Giesbert avait en effet déploré « que cette histoire ait été prise au premier degré, alors que c’était de l’humour », mais l’humour n’a décidément plus la cote dans le pays.

Il y a quelques jours, Franz-Olivier Giesbert annonçait qu’il prenait sa retraite, ne s’estimant « plus dans le coup », cette décision de justice ne peut que confirmer qu’il n’est en effet plus « dans le coup », trop potache pour un monde qui sombre dans l’excès de sérieux et la paranoïa aiguë…

Crédit photo : redisdead via Flickr (cc)