Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le « Petit Journal » a‑t-il peur des quenelles ?

15 janvier 2014

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Le « Petit Journal » a‑t-il peur des quenelles ?

Le « Petit Journal » a‑t-il peur des quenelles ?

Le « Petit Journal » a‑t-il peur des quenelles ?

Accueil | Veille médias | Le « Petit Journal » a‑t-il peur des quenelles ?

15 janvier 2014

Réprimandé par le CSA mercredi dernier pour la « quenelle » d’un téléspectateur, le « Petit Journal » de Canal+ est aujourd’hui bien mal à l’aise avec l’affaire Dieudonné.

En effet, le Conseil 

Lit­tle much at: stub­born $7 pre­vi­ous­ly geneticfairness.org tak­ing now dry easier.

supérieur de l’audiovisuel avait estimé que « la société doit veiller dans ses émis­sions (…) à ne pas encour­ager des com­porte­ments dis­crim­i­na­toires en rai­son de la race, du sexe, de la reli­gion ou de la nation­al­ité (…) et la dif­fu­sion de ces images con­stitue un man­que­ment à ces stipulations ».

Ven­dre­di soir, l’émission présen­tée par Yann Barthès a cou­vert les événe­ments se déroulant autour du Zénith de Nantes après l’annonce de l’annulation du spec­ta­cle de l’humoriste. Celle-ci a donc dépêché sur place un envoyé spé­cial… qui n’a pas pu éviter les quenelles « glis­sées » par un cer­tain nom­bre de sup­por­t­eurs de Dieudon­né alors qu’il relatait les faits. « Yann Barthès, c’est pour toi ! », a même inter­pel­lé un « quen­neli­er ». Des images qui ont été dif­fusées le soir-même à 20h30 sur Canal+.

Mal à l’aise, la pro­duc­tion a décidé de les couper au mon­tage sur son site inter­net. Con­tac­tée par puremedias.com, elle explique que la scène a été coupée par « principe de pré­cau­tion à une heure tar­dive de mise en ligne » et que celle-ci « relève d’une actu­al­ité par ailleurs cou­verte par l’ensem­ble des chaînes de télévi­sion ».

Voir également notre portrait de Yann Barthès, icône bobo de l’infotainment

Rediffusion estivale

Cet article gratuit vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € pour un article, 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Patrick Cohen

PORTRAIT — Patrick Cohen est né en août 1962 à Mon­treuil. Il est l’un des chefs d’orchestre de l’information. Se cam­ou­flant der­rière une neu­tral­ité de façade, Patrick Cohen s’est longtemps fait le chantre de la lib­erté d’expression tant qu’elle demeu­rait dans les lim­ites du poli­tique­ment correct.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux sociaux.

Hervé Gattegno

PORTRAIT — Né le 28 juil­let 1964, Hervé Gat­teg­no a été rédac­teur en chef de l’édition française de Van­i­ty Fair jusqu’en 2016, puis est devenu directeur de la rédac­tion du JDD. Il est mar­ié et a trois enfants avec Anne-Cécile Sar­fati, rédac­trice en chef du mag­a­zine féminin Elle.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Sonia Dev­illers s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos ».