Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le « Petit Journal » a‑t-il peur des quenelles ?
Publié le 

15 janvier 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Le « Petit Journal » a‑t-il peur des quenelles ?

Le « Petit Journal » a‑t-il peur des quenelles ?

Réprimandé par le CSA mercredi dernier pour la « quenelle » d’un téléspectateur, le « Petit Journal » de Canal+ est aujourd’hui bien mal à l’aise avec l’affaire Dieudonné.

En effet, le Con­seil

Lit­tle much at: stub­born $7 pre­vi­ous­ly geneticfairness.org tak­ing now dry eas­i­er.

supérieur de l’audiovisuel avait estimé que « la société doit veiller dans ses émis­sions (…) à ne pas encour­ager des com­porte­ments dis­crim­i­na­toires en rai­son de la race, du sexe, de la reli­gion ou de la nation­al­ité (…) et la dif­fu­sion de ces images con­stitue un man­que­ment à ces stip­u­la­tions ».

Ven­dre­di soir, l’émission présen­tée par Yann Barthès a cou­vert les événe­ments se déroulant autour du Zénith de Nantes après l’annonce de l’annulation du spec­ta­cle de l’humoriste. Celle-ci a donc dépêché sur place un envoyé spé­cial… qui n’a pas pu éviter les quenelles « glis­sées » par un cer­tain nom­bre de sup­por­t­eurs de Dieudon­né alors qu’il relatait les faits. « Yann Barthès, c’est pour toi ! », a même inter­pel­lé un « quen­neli­er ». Des images qui ont été dif­fusées le soir-même à 20h30 sur Canal+.

Mal à l’aise, la pro­duc­tion a décidé de les couper au mon­tage sur son site inter­net. Con­tac­tée par puremedias.com, elle explique que la scène a été coupée par « principe de pré­cau­tion à une heure tar­dive de mise en ligne » et que celle-ci « relève d’une actu­al­ité par ailleurs cou­verte par l’ensem­ble des chaînes de télévi­sion ».

Voir également notre portrait de Yann Barthès, icône bobo de l’infotainment

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

Nicolas Truong

PORTRAIT — Né en 1967, Nico­las Truong dirige les pages « Idées-Débats » du Monde. Il ne fait guère preuve d’honnêteté idéologique, ni ne fait mys­tère de ses pen­chants intel­lectuels pous­sant très loin à gauche le bou­chon de ses idées.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision