Accueil | Actualités | Médias | Canal+ mis en garde pour la « quenelle » du Petit Journal
Pub­lié le 10 janvier 2014 | Éti­quettes : , ,

Canal+ mis en garde pour la « quenelle » du Petit Journal

Malgré les excuses publiques de l’animateur, Yann Barthès n’a pas échappé à une réaction du CSA à propos de la série de « quenelles » faites dans son émission.

Le 11 novembre dernier, un jeune homme assis dans le public du « Petit Journal » de Canal + réalisait, en arrière-plan, 13 « quenelles », ce geste popularisé par l’humoriste Dieudonné qu’il présente comme une sorte de bras d’honneur antisystème mais dans lequel d’autres veulent à tout prix voir un « salut nazi inversé »…. Le lendemain, Yann Barthès présentait ses « excuses pour cette intrusion visuelle nauséabonde ». Mais cela n’aura pas suffi aux yeux du CSA.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel vient en effet de mettre en garde Canal+ pour cet épisode. « Le présentateur n’a pas réagi alors que la diffusion de l’émission n’a pas eu lieu en direct mais une heure après son enregistrement, laissant ainsi les téléspectateurs observer l'auteur de ce geste que celui-ci a pratiqué à l'antenne à treize reprises », estiment les Sages.

Monde politique ou médiatique, il semble que la « quenelle » les rendent fous…

Crédit photo : capture d’écran vidéo via Youtube

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux