Accueil | Actualités | Médias | Canal+ mis en garde pour la « quenelle » du Petit Journal
Pub­lié le 10 janvier 2014 | Éti­quettes : , ,

Canal+ mis en garde pour la « quenelle » du Petit Journal

Malgré les excuses publiques de l’animateur, Yann Barthès n’a pas échappé à une réaction du CSA à propos de la série de « quenelles » faites dans son émission.

Le 11 novembre dernier, un jeune homme assis dans le public du « Petit Journal » de Canal + réalisait, en arrière-plan, 13 « quenelles », ce geste popularisé par l’humoriste Dieudonné qu’il présente comme une sorte de bras d’honneur antisystème mais dans lequel d’autres veulent à tout prix voir un « salut nazi inversé »…. Le lendemain, Yann Barthès présentait ses « excuses pour cette intrusion visuelle nauséabonde ». Mais cela n’aura pas suffi aux yeux du CSA.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel vient en effet de mettre en garde Canal+ pour cet épisode. « Le présentateur n’a pas réagi alors que la diffusion de l’émission n’a pas eu lieu en direct mais une heure après son enregistrement, laissant ainsi les téléspectateurs observer l'auteur de ce geste que celui-ci a pratiqué à l'antenne à treize reprises », estiment les Sages.

Monde politique ou médiatique, il semble que la « quenelle » les rendent fous…

Crédit photo : capture d’écran vidéo via Youtube

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This