Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Le Huffpost ferme son site au Maghreb
Le Huffpost ferme son site au Maghreb

8 décembre 2019

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Le Huffpost ferme son site au Maghreb

Le Huffpost ferme son site au Maghreb

Le Huffpost ferme son site au Maghreb

Quand on est entièrement dépendant de la publicité, quand on est un média clairement dirigé vers le profit comme objectif principal, quand on a été racheté par AOL en 2011, lui-même racheté par un grand opérateur téléphonique américain en 2015, le Maghreb ne compte que bien peu. La disparition des éditions d’Afrique du Nord du Huffpost en l’illustration.

De Huffington à Huffpost

C’est en 2005 que Ari­an­na Huff­in­g­ton (por­trait) lance son média tout en ligne dans une optique libérale lib­er­taire sur le plan poli­tique et avec un mod­èle sim­ple : de jeunes rédac­teurs payés au lance-pier­res, des têtes de gon­do­les con­nues par pays (par exem­ple Anne Sin­clair en France) et de la pub­lic­ité par Inter­net à un moment où cette dernière était encore bal­bu­tiante. En 2011 Clara vend son Huff­in­g­ton à l’opérateur AOL pour 315 mil­lions de dol­lars, AOL sera à son tour racheté par l’opérateur télé­phonique Ver­i­zon, le titre se rac­courcit en avril 2017 en Huff­Post. 

Les maghrébins apprendront l’anglais

Le 3 décem­bre 2019 le Huff­post Maghreb annonçait sa dis­pari­tion à ses lecteurs et les invi­tait à se reporter à l’édition… améri­caine. Les trois rédac­tions d’Alger, Rabat et Tunis sont licen­ciées. En décem­bre 2018 Ver­i­zon avait dimin­ué dans ses comptes la valeur de ses act­ifs médias (AOL/Yahoo/Huffpost) de 5 mil­liards de dol­lars. Début 2019 Ver­i­zon annonçait le licen­ciement de 800 per­son­nes, soit 7% du nom­bre de ses employés dans les médias. Au même moment Buz­zfeed annonçait un plan de licen­ciement de 15% de ses effec­tifs, illus­trant les dif­fi­cultés dans un marché archi dom­iné par Google et Facebook.

Voir également notre infographie

Info­gra­phie : Le Huff­in­g­ton Post

 

Publicité

Le Néo-féminisme à l'assaut d'Internet

Cet article gratuit vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € pour un article, 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Patrick Cohen

PORTRAIT — Patrick Cohen est né en août 1962 à Mon­treuil. Il est l’un des chefs d’orchestre de l’information. Se cam­ou­flant der­rière une neu­tral­ité de façade, Patrick Cohen s’est longtemps fait le chantre de la lib­erté d’expression tant qu’elle demeu­rait dans les lim­ites du poli­tique­ment correct.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux sociaux.

Hervé Gattegno

PORTRAIT — Né le 28 juil­let 1964, Hervé Gat­teg­no a été rédac­teur en chef de l’édition française de Van­i­ty Fair jusqu’en 2016, puis est devenu directeur de la rédac­tion du JDD. Il est mar­ié et a trois enfants avec Anne-Cécile Sar­fati, rédac­trice en chef du mag­a­zine féminin Elle.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Sonia Dev­illers s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos ».