Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Guardian retrouve un équilibre

11 mai 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le Guardian retrouve un équilibre

Le Guardian retrouve un équilibre

Pour survivre à vingt années de pertes, il faut avoir les poches profondes et surtout dépendre d’une très riche fondation indépendante. Et pour rétablir l’équilibre, il faut aussi avoir trouvé un mode de financement original, via les dons.

Scott Trust Limited

Peu de spé­cial­istes con­nais­sent l’existence du Scott Trust Lim­it­ed, présidé en 2019 par Alex Gra­ham et dont les act­ifs étaient estimés en 2018 à un mil­liard de livres, (une livre valait 1,16€ le 8 mai 2019). Créée en 1936 par John Scott, alors pro­prié­taire du Man­ches­ter Guardian (devenu plus tard le Guardian), le fonds avait un dou­ble objec­tif : régler des prob­lèmes de suc­ces­sion et assur­er la con­ti­nu­ité de la ligne libérale du quo­ti­di­en.

Le trust s’est pro­gres­sive­ment séparé de ses act­ifs dans les médias (autres que le Guardian et l’Observ­er) et a ven­du la place de marché Auto Trad­er (achat et vente de véhicules auto­mo­biles) pour plus de 600 mil­lions de livres à un fonds d’investissement améri­cain en 2014. Le fonds a pu absorber les quelque 250 mil­lions de livres per­dues par le quo­ti­di­en bri­tan­nique. Un chiffre à rap­procher des 440 mil­lions d’euros injec­tés par LVMH de Bernard Arnault dans Le Parisien.

Le salut vient des États-Unis et des donations

Comme son con­frère le mag­a­zine The Econ­o­mist, le Guardian a une majorité de lecteurs aux États-Unis, qui représen­tent 60% du lec­torat. De quoi ali­menter les 650 000 dona­teurs. Car le sys­tème a ceci d’original que la lec­ture de la plu­part des arti­cles est gra­tu­ite. S’il y a bien des abon­nements payants (un peu plus de 100 000) et une for­mule par­ti­c­ulière pour les ama­teurs de mots croisés, env­i­ron trois cent mille dona­teurs ont choisi un prélève­ment men­su­el et autant font un don ponctuel. Les dona­teurs se trans­for­ment en mil­i­tants du quo­ti­di­en, s’identifiant aux caus­es qu’il défend : les valeurs libérales lib­er­taires, le com­bat con­tre le Brex­it, une vigoureuse oppo­si­tion à Trump. Comme le New York Times, le Guardian a su fédér­er une com­mu­nauté de lecteurs/donateurs/abonnés qui génèrent une grande par­tie de ses revenus où le dig­i­tal compte pour plus de 55%.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Camille Vigogne Le Coat

PORTRAIT — C’est la petite jour­nal­iste libérale lib­er­taire qui monte. Dis­sim­u­lant der­rière un joli minois une volon­té de nuire à toutes les per­son­nal­ités de la droite non alignée, Camille Vigogne Le Coat se rêve en nou­velle Ari­ane Chemin sa con­sœur du Monde.

Laurent Joffrin

PORTRAIT — Lau­rent Jof­frin, de son vrai nom Lau­rent (André Marie Paul) Mouchard est né en juin 1952 à Vin­cennes. Sa car­rière se car­ac­térise par des allers et retours inces­sant entre Libéra­tion et Le Nou­v­el Obser­va­teur.

Nicolas Beytout

PORTRAIT — Groupe de Bilder­berg, Le Siè­cle, Medef, Com­mis­sion Tri­latérale, ami intime de Nico­las Sarkozy, petit-fils de l’ancienne pro­prié­taire des Échos, Nico­las Beytout est LE porte-voix de la pen­sée unique mon­di­al­iste dans les médias.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).