Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le Grand Jury de RTL a quarante ans

6 octobre 2020

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Le Grand Jury de RTL a quarante ans

Le Grand Jury de RTL a quarante ans

Souvenez-vous, c’était il y a longtemps, très longtemps. Giscard d’Estaing achevait son septennat commencé en 1974. François Mitterrand avait réalisé l’union de la gauche et s’annonçait comme un challenger de poids. Le Canard Enchaîné sortait l’affaire des « diamants de Bokassa » qui allait coller à la campagne de Giscard, un pétard finalement mouillé mais qui avait fait assez de bruit sur le moment pour nuire au président sortant. C’est à ce moment que RTL créé le Grand Jury.

Un format original

Dès le début l’émission est conçue sur un for­mat au long cours, une heure, ce qui et beau­coup pour une émis­sion poli­tique qui est des­tinée à servir en péri­ode élec­torale comme en-dehors de la dite péri­ode. Les créa­teurs Michèle Cot­ta et Jacques Rigaud ont d’abord fait cav­a­lier seul puis Le Figaro et LCI ont rejoint l’émission et aug­men­té sa dif­fu­sion qui tourne autour du demi-mil­lion de spectateurs/auditeurs/lecteurs.

Autre orig­i­nal­ité, une ani­ma­tion à trois, Ben­jamin Sportouch pour RTL depuis plusieurs saisons, un représen­tant du Figaro (Alex­is Brezet ou Guil­laume Roquette ou Mar­i­on Mour­gue) et un représen­tant de LCI Adrien Gin­dre.

Du beau monde

Par­mi les ani­ma­teurs ont fig­uré Olivi­er Maze­rolle, Éliz­a­beth Mar­ti­choux, Patrick Cohen, Jean-Michel Aphatie, Jérôme Cha­puis.

Par­mi les invités, tout ce que compte l’hexagone de per­son­nal­ités poli­tiques et économiques, ou pas loin. C’est là qu’en 1987 que Jean-Marie Le Pen s’est fait piéger sur « un point de détail » qui lui collera aux doigts comme le fameux sparadrap au cap­i­taine Had­dock dans L’Affaire Tour­nesol

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : la première audience a eu lieu

La première audience s’est déroulée le 7 octobre 2020 au nouveau Palais de Justice de Paris devant la 17ème chambre qui suit les délits de presse. Notre avocat Maître Benoît Derieux a choisi de plaider la nullité pour vice de forme. Si l’avocat de la partie adverse était présent, Monsieur Ramzi Khiroun ne s’est pas présenté. Compte-rendu dans notre article du 12 octobre.

Derniers portraits ajoutés

Éric Brunet

PORTRAIT — Né en juil­let 1964 à Chi­non (Indre et Loire) d’un père ingénieur à EDF et d’une mère compt­able, Éric Brunet est un chroniqueur, ani­ma­teur radio et essay­iste français con­nu pour son engage­ment à droite et son sou­tien incon­di­tion­nel à Nico­las Sarkozy.

Salhia Brakhlia

PORTRAIT — Sal­hia Brakhlia a apporté, avec suc­cès, les méth­odes con­tro­ver­sées du Petit Jour­nal sur BFMTV. Le mélange détonne.

Caroline Monnot

PORTRAIT — Car­o­line Mon­not est une jour­nal­iste aimant se représen­ter sur les réseaux soci­aux avec une tête d’autruche, libre à cha­cun d’en faire sa pro­pre inter­pré­ta­tion. Elle tra­vaille au jour­nal Le Monde depuis 25 ans, chef adjointe du ser­vice poli­tique, elle se con­cen­tre prin­ci­pale­ment sur les rad­i­cal­ités poli­tiques.

Tristan Mendès France

PORTRAIT — Petit-fils de Pierre Mendès France et neveu de Frantz Fanon, l’homme pense marcher dans les pas du pre­mier, pas peu fier d’avoir hérité d’un cos­tume trop grand pour lui.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.