Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Le Grand Jury de RTL a quarante ans

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

6 octobre 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le Grand Jury de RTL a quarante ans

Le Grand Jury de RTL a quarante ans

Temps de lecture : 2 minutes

Souvenez-vous, c’était il y a longtemps, très longtemps. Giscard d’Estaing achevait son septennat commencé en 1974. François Mitterrand avait réalisé l’union de la gauche et s’annonçait comme un challenger de poids. Le Canard Enchaîné sortait l’affaire des « diamants de Bokassa » qui allait coller à la campagne de Giscard, un pétard finalement mouillé mais qui avait fait assez de bruit sur le moment pour nuire au président sortant. C’est à ce moment que RTL créé le Grand Jury.

Un format original

Dès le début l’émission est conçue sur un for­mat au long cours, une heure, ce qui et beau­coup pour une émis­sion poli­tique qui est des­tinée à servir en péri­ode élec­torale comme en-dehors de la dite péri­ode. Les créa­teurs Michèle Cot­ta et Jacques Rigaud ont d’abord fait cav­a­lier seul puis Le Figaro et LCI ont rejoint l’émission et aug­men­té sa dif­fu­sion qui tourne autour du demi-mil­lion de spectateurs/auditeurs/lecteurs.

Autre orig­i­nal­ité, une ani­ma­tion à trois, Ben­jamin Sportouch pour RTL depuis plusieurs saisons, un représen­tant du Figaro (Alex­is Brezet ou Guil­laume Roquette ou Mar­i­on Mour­gue) et un représen­tant de LCI Adrien Gindre.

Du beau monde

Par­mi les ani­ma­teurs ont fig­uré Olivi­er Maze­rolle, Éliz­a­beth Mar­ti­choux, Patrick Cohen, Jean-Michel Aphatie, Jérôme Chapuis.

Par­mi les invités, tout ce que compte l’hexagone de per­son­nal­ités poli­tiques et économiques, ou pas loin. C’est là qu’en 1987 que Jean-Marie Le Pen s’est fait piéger sur « un point de détail » qui lui collera aux doigts comme le fameux sparadrap au cap­i­taine Had­dock dans L’Affaire Tour­nesol