Accueil | Actualités | Médias | Laurence Haïm, ancienne porte-parole de Macron, prise la main dans le sac de fabrication de fausse nouvelle
Pub­lié le 15 mars 2018 | Éti­quettes : ,

Laurence Haïm, ancienne porte-parole de Macron, prise la main dans le sac de fabrication de fausse nouvelle

Laurence Haïm, journaliste franco-israélienne, ancienne correspondante de Canal+ à la Maison Blanche, avait rejoint en janvier 2017 l’équipe de campagne du candidat Macron qu’elle considérait comme le « Nouvel Obama ». Après un refus (non confirmé) de la nommer à une ambassade, elle quitte son poste de porte-parole de En Marche et rejoint l'Institut d'études politiques de l'Université de Chicago, dirigé par un ancien conseiller de Barack Obama.

C’est un tweet du 11 mars 2018 d’Olivier Berruyer du site Les Crises qui dévoile le pot aux roses. Le 18 février 2014 le quotidien anglais The Guardian publiait une photo d’un jeune garçon syrien qui semblait abandonné dans le désert mais qui, fort heureusement, rejoignait sa mère « 10 minutes plus tard ».

Quatre ans après, le 11 mars 2018, Laurence Haïm tweete sur la même photo : « Un enfant de 4 ans entre la Syrie et la Jordanie croise une équipe @unhcr. Il a dans son petit sac les vêtements de sa mère et de sa sœur tuées en Syrie ». Une nouvelle affaire de faux après celle d’Aylan en septembre 2015 et l’affaire Omrane mise en scène en août 2016 par l’AFP. On n’arrête pas le progrès…

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This