Accueil | Actualités | Médias | L’amnistie fiscale de Mediapart n’aura finalement pas lieu
Pub­lié le 17 décembre 2015 | Éti­quettes : , ,

L’amnistie fiscale de Mediapart n’aura finalement pas lieu

Alors que, début décembre, les députés avaient adopté de justesse, en première lecture, un amendement visant à exonérer Médiapart et Arrêt sur images de leur dette envers le fisc (4,1 millions d'euros et 540 000 euros), l'Assemblée nationale a finalement rejeté par 40 voix contre 22 cette amnistie.

Peu avant le vote, mardi soir, le député PS Christian Paul a ainsi déclaré vouloir « réparer une grave et choquante injustice fiscale ». « Je n'ai pas envie que nous soyons dans quelques années à pleurer sur les décombres de la presse indépendante, et notamment de la presse en ligne », a-t-il ajouté.

Pour le secrétaire d'État au Budget, Christian Eckert, ces amendements paraissaient, de toutes façons, « inapplicables » parce que « la rétroactivité sur la TVA est source d'inégalité », d'autres sites ayant, eux, appliqués un taux normal contrairement à leurs confrères médiatisés. Du côté des Républicains, Marie-Christiane Dalloz a pour sa part évoqué une « prime à la tricherie » inacceptable.

Malgré tout, Médiapart et Arrêt sur images pourront toujours compter sur les sommes reçues (près de 800 000 euros) suite à leur appel aux dons.

Voir nos portraits d'Edwy Plenel et de Daniel Schneidermann

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This