Accueil | Actualités | Médias | La Une choc de L’Express sur l’islam : « le danger communautariste »
Pub­lié le 10 octobre 2013 | Éti­quettes : ,

La Une choc de L’Express sur l’islam : « le danger communautariste »

Après sa Une sur « Le vrai coût de l’immigration », montrant des femmes voilées sortant d’une Caisse d’allocations familiales, L’Express récidive avec cette semaine : « Islam : le danger communautariste ».

Dans son édito, Christophe Barbier, qui dirige le magazine, explique son choix. Pour lui, il y a bien un « danger communautariste » et ce sont les musulmans qui sont au cœur de cette menace. Tout d’abord, parce que « la République a du mal à intégrer les Français musulmans » car « en période de crise, on ne peut pas intégrer des populations immigrées ». Aussi, le « repli communautariste » guette les musulmans de France.

« L'Express revient sur ce sujet car il y a une alerte pour tous les citoyens. Il s'agit de protéger les musulmans contre les plus radicaux, il s'agit aussi de protéger les Français qui ne sont pas musulmans et qui sont prompts, surtout en temps de crise et de doute, à l'ostracisme et au rejet », explique l’homme à l’écharpe rouge avant d’ajouter : « L'Express regarde avec lucidité ce sujet. Pas pour faire de la polémique, mais pour faire avancer notre réflexion collective vers une meilleure République. »

On se souvient d’une Une similaire en novembre 2012, dont le contenu était d’ailleurs à l’opposé du titre. Beaucoup avaient alors dénoncé ce racolage qui avait pour seul but de relancer les ventes du magazine, en perte de vitesse. L’Express a-t-il remis ça ?

Crédit photo : couverture de L'Express / montage Ojim (cc)

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

5% récolté
Objec­tif : mars 2019 ! Nous avons récolté 100,00€ sur 2.000,00€. Vous appré­ciez notre tra­vail ? Rejoignez les dona­teurs de l’Ojim !

Suivez-nous sur les réseaux sociaux