Accueil | Actualités | Médias | La Une choc de L’Express sur l’islam : « le danger communautariste »
Pub­lié le 10 octobre 2013 | Éti­quettes : ,

La Une choc de L’Express sur l’islam : « le danger communautariste »

Après sa Une sur « Le vrai coût de l’immigration », montrant des femmes voilées sortant d’une Caisse d’allocations familiales, L’Express récidive avec cette semaine : « Islam : le danger communautariste ».

Dans son édito, Christophe Barbier, qui dirige le magazine, explique son choix. Pour lui, il y a bien un « danger communautariste » et ce sont les musulmans qui sont au cœur de cette menace. Tout d’abord, parce que « la République a du mal à intégrer les Français musulmans » car « en période de crise, on ne peut pas intégrer des populations immigrées ». Aussi, le « repli communautariste » guette les musulmans de France.

« L'Express revient sur ce sujet car il y a une alerte pour tous les citoyens. Il s'agit de protéger les musulmans contre les plus radicaux, il s'agit aussi de protéger les Français qui ne sont pas musulmans et qui sont prompts, surtout en temps de crise et de doute, à l'ostracisme et au rejet », explique l’homme à l’écharpe rouge avant d’ajouter : « L'Express regarde avec lucidité ce sujet. Pas pour faire de la polémique, mais pour faire avancer notre réflexion collective vers une meilleure République. »

On se souvient d’une Une similaire en novembre 2012, dont le contenu était d’ailleurs à l’opposé du titre. Beaucoup avaient alors dénoncé ce racolage qui avait pour seul but de relancer les ventes du magazine, en perte de vitesse. L’Express a-t-il remis ça ?

Crédit photo : couverture de L'Express / montage Ojim (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This