Accueil | Actualités | Médias | Polémique autour de la une de L’Express
Pub­lié le 14 novembre 2012 | Éti­quettes : , , , ,

Polémique autour de la une de L’Express

L'Express de ce mercredi titre : « Le vrai coût de l’immigration » (sous-titres : « Les chiffres qui dérangent », « Les idées reçues », « Malaise à gauche, surenchère à droite ») avec en arrière-plan, une photo d’une femme voilée vue de dos entrant dans une Caisse d’allocations familiales. De quoi créer la polémique ! Provocateur mais pas trop, Christophe Barbier, le directeur de la rédaction, a immédiatement précisé sur Twitter : « Les immigrés sont un atout économique et ne creusent pas les déficits sociaux. »

« Mais pourquoi faire une Une qui dit l’inverse ? » s'interroge sur le réseau social Alexandre Léchenet, journaliste au Monde.fr. Il faut bien attirer le lecteur (même mal-pensant), surtout qu'il a tendance à se faire de plus en plus rare. En 2007, selon l'OJD, la diffusion payée de L'Express atteignait 559 892 exemplaires par semaine. En 2011-2012, elle ne dépasse pas les 518 339 exemplaires...

La une de l'hebdomadaire dont est responsable l'homme à l'écharpe rouge a fait du bruit jusque dans la rédaction où une réunion interne est prévue jeudi matin « pour que le débat puisse s’engager au sein de la rédaction entre les journalistes et Christophe Barbier sur sa politique de une », epxlique Philippe Bidalon, président de la Société des journalistes de L'Express. « Là, où je suis très fier, c’est que notre enquête apporte une réponse claire, qui va à contre-courant de la pensée générale : non, l’immigration ne creuse pas les déficits sociaux », temporise toutefois Éric Mettout, le directeur adjoint, pas franchement connu pour son ouverture d'esprit.

On a comme l'impression qu'une réponse différente n'était pas envisageable alors que d'autres études affirment le contraire (celle-ci, par exemple)...

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.