L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Polémique autour de la une de L’Express

14 novembre 2012

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Sur le net | Polémique autour de la une de L’Express

Polémique autour de la une de L’Express

14 novembre 2012

Temps de lecture : < 1 minute

L’Ex­press de ce mer­cre­di titre : « Le vrai coût de l’immigration » (sous-titres : « Les chiffres qui dérangent », « Les idées reçues », « Malaise à gauche, surenchère à droite ») avec en arrière-plan, une pho­to d’une femme voilée vue de dos entrant dans une Caisse d’allocations famil­iales. De quoi créer la polémique ! Provo­ca­teur mais pas trop, Christophe Bar­bi­er, le directeur de la rédac­tion, a immé­di­ate­ment pré­cisé sur Twit­ter : « Les immi­grés sont un atout économique et ne creusent pas les déficits sociaux. » 

« Mais pourquoi faire une Une qui dit l’inverse ? » s’in­ter­roge sur le réseau social Alexan­dre Léch­enet, jour­nal­iste au Monde.fr. Il faut bien attir­er le lecteur (même mal-pen­sant), surtout qu’il a ten­dance à se faire de plus en plus rare. En 2007, selon l’O­JD, la dif­fu­sion payée de L’Ex­press atteignait 559 892 exem­plaires par semaine. En 2011–2012, elle ne dépasse pas les 518 339 exemplaires…

La une de l’heb­do­madaire dont est respon­s­able l’homme à l’écharpe rouge a fait du bruit jusque dans la rédac­tion où une réu­nion interne est prévue jeu­di matin « pour que le débat puisse s’engager au sein de la rédac­tion entre les jour­nal­istes et Christophe Bar­bi­er sur sa poli­tique de une », epxlique Philippe Bidalon, prési­dent de la Société des jour­nal­istes de L’Ex­press. « Là, où je suis très fier, c’est que notre enquête apporte une réponse claire, qui va à con­tre-courant de la pen­sée générale : non, l’immigration ne creuse pas les déficits soci­aux », tem­po­rise toute­fois Éric Met­tout, le directeur adjoint, pas franche­ment con­nu pour son ouver­ture d’e­sprit.

On a comme l’im­pres­sion qu’une réponse dif­férente n’é­tait pas envis­age­able alors que d’autres études affir­ment le con­traire (celle-ci, par exemple)…

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés