Ojim.fr
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
PUBLICATIONS
Yann Barthès, Dilcrah, Netflix, Frontex, Bellingcat... Découvrez les publications papier et numériques de l'Observatoire du journalisme.
→ En savoir plus
Polémique autour de la une de L’Express

L’article que vous allez lire est gratuit. Mais il a un coût. Un article revient à 50 €, un portrait à 100 €, un dossier à 400 €. Notre indépendance repose sur vos dons. Après déduction fiscale un don de 100 € revient à 34 €. Merci de votre soutien, sans lui nous disparaîtrions.

14 novembre 2012

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Sur le net | Polémique autour de la une de L’Express

Polémique autour de la une de L’Express

Temps de lecture : 2 minutes

L’Ex­press de ce mer­cre­di titre : « Le vrai coût de l’immigration » (sous-titres : « Les chiffres qui dérangent », « Les idées reçues », « Malaise à gauche, surenchère à droite ») avec en arrière-plan, une pho­to d’une femme voilée vue de dos entrant dans une Caisse d’allocations famil­iales. De quoi créer la polémique ! Provo­ca­teur mais pas trop, Christophe Bar­bi­er, le directeur de la rédac­tion, a immé­di­ate­ment pré­cisé sur Twit­ter : « Les immi­grés sont un atout économique et ne creusent pas les déficits sociaux. » 

« Mais pourquoi faire une Une qui dit l’inverse ? » s’in­ter­roge sur le réseau social Alexan­dre Léch­enet, jour­nal­iste au Monde.fr. Il faut bien attir­er le lecteur (même mal-pen­sant), surtout qu’il a ten­dance à se faire de plus en plus rare. En 2007, selon l’O­JD, la dif­fu­sion payée de L’Ex­press atteignait 559 892 exem­plaires par semaine. En 2011–2012, elle ne dépasse pas les 518 339 exemplaires…

La une de l’heb­do­madaire dont est respon­s­able l’homme à l’écharpe rouge a fait du bruit jusque dans la rédac­tion où une réu­nion interne est prévue jeu­di matin « pour que le débat puisse s’engager au sein de la rédac­tion entre les jour­nal­istes et Christophe Bar­bi­er sur sa poli­tique de une », epxlique Philippe Bidalon, prési­dent de la Société des jour­nal­istes de L’Ex­press. « Là, où je suis très fier, c’est que notre enquête apporte une réponse claire, qui va à con­tre-courant de la pen­sée générale : non, l’immigration ne creuse pas les déficits soci­aux », tem­po­rise toute­fois Éric Met­tout, le directeur adjoint, pas franche­ment con­nu pour son ouver­ture d’e­sprit.

On a comme l’im­pres­sion qu’une réponse dif­férente n’é­tait pas envis­age­able alors que d’autres études affir­ment le con­traire (celle-ci, par exemple)…