Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Julien Lepers rend visite à un ami à Narbonne
Publié le 

14 septembre 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Julien Lepers rend visite à un ami à Narbonne

Julien Lepers rend visite à un ami à Narbonne

L’ex-animateur de Questions pour un Champion évincé de France Télévisions au titre de la chasse aux « mâles blancs » initiée par Delphine Ernotte ignorait probablement que la campagne des municipales de mars 2020 a commencé ce 1er septembre, et qu’il n’y a plus de visite amicale qui tienne. Pour la presse locale, frétillante et en alerte, rendre visite à un candidat ami, c’est le soutenir. Surtout s’il est du RN.

Un candidat RN joueur

Bref, d’après L’Indépendant, le jour­nal local dont le nom est un oxy­more vivant – il dépend du groupe Midi Libre, lui-même racheté par La Dépêche du Midi de Baylet, pape du Tarn-et-Garonne et du Par­ti Rad­i­cal de Gauche – Julien Lep­ers est venu à Nar­bonne voir son ami Jean-François Daraud, can­di­dat du RN dans la ville.

Voir aus­si : Jean-Michel Baylet, nou­velles fonc­tions, nou­velles sub­ven­tions


 
Ce dernier s’est prêté aux con­fi­dences auprès de la presse locale : « Lors de la mil­lième du jeu, en répon­dant j’ai réus­si à le désta­bilis­er ce qui n’est pas facile et on a fait tous les zap­pings ! On est resté très lié. On a de nom­breux atom­es crochus et ma mère l’ado­rait », explique-t-il au sujet de Julien Lep­ers. Ce dernier répond au sujet de la can­di­da­ture de Jean-François Daraud, « je ne fais pas de poli­tique. Je suis venu voir mon copain, mais je pense qu’il ferait un excel­lent maire de Nar­bonne ». Et de pren­dre la pose sur les march­es de la mairie aux côtés du can­di­dat et de deux de ses col­istiers, Milan­ka Petro­vic et Gérard Dejean, son ex-directeur de cam­pagne des lég­isla­tives 2017.

Jean-François Daraud a ses chances : aux prési­den­tielles 2017, le RN a viré en tête du pre­mier tour à près de 26%, tan­dis qu’au sec­ond tour, Marine Le Pen a tutoyé les 42%. Aux lég­isla­tives, le même Daraud a atteint 38.4% face au can­di­dat LREM au sec­ond tour. Et les résul­tats du par­ti, depuis les munic­i­pales de 2014 – 10.98% et deux sièges – ne cessent de mon­ter : 46% dans le 1er can­ton de Nar­bonne en 2015 (30 dans le sec­ond et le troisième can­tons), 30% encore aux européennes 2019 avec dix points devant LREM. Le « mon­sieur Scoumoune » des zap­pings peut voir sa chance tourn­er.

Litige aux prud’hommes

Sur un autre… front, Julien Lep­ers demande 3.4 mil­lions d’euros pour son licen­ciement par France Télévi­sions, dont près d’1.4 mil­lions d’euros pour licen­ciement sans cause réelle ni sérieuse, 478.887 € pour licen­ciement dans des con­di­tions bru­tales et vex­a­toires, 500.000 € de préju­dice d’image. Les prud’hommes ont été inca­pables de tranch­er et l’affaire ren­voyée au con­tentieux. On apprend au pas­sage qu’il gag­nait 40.000 euros par mois pour six jours d’enregistrement pleins. Et que d’après la défense, la part d’audience de Ques­tions pour un Cham­pi­on aurait chuté de moitié de 2005 à 2015. Cette audi­ence sem­ble être légère­ment remon­tée depuis.

Image : cap­ture d’écran Check­news Libéra­tion

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

Éric Naulleau

PORTRAIT — Éric Naul­leau, la gauche qui agace la gauche. « Moi, je suis con­sid­éré par la gauche comme un enne­mi. Elle me com­bat. C’est ain­si. Mais Naul­leau, lui, est con­sid­éré comme un traître ! Et c’est bien pire… » Éric Zem­mour, Valeurs Actuelles, 2012.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision