Accueil | Actualités | Médias | Jean-Marc Morandini épinglé par Le Canard Enchaîné
Pub­lié le 10 septembre 2015 | Éti­quettes : , ,

Jean-Marc Morandini épinglé par Le Canard Enchaîné

Jean-Marc Morandini a-t-il ciré les pompes d'Audrey Crespo Mara tout l’été pour favoriser ses intérêts professionnels ?

C'est un beau lièvre qu’a levé Le Canard Enchaîné début septembre. L'animateur Jean-Marc Morandini tient un blog média qui n'hésite pas à donner des leçons aux confrères. Mais cet été, il a massivement fait la pub d'Audrey Crespo Mara, qui remplaçait Claire Chazal au JT de TF1. Un véritable tsunami de compliments qui d’après l’hebdomadaire satirique n’était pas tout à fait désintéressé.

La liste des articles consacrée à la présentatrice donne le tournis. Il y a d'abord le 17 juillet « regardez les débuts d'Audrey Crespo Mara à la présentation du 20 heures du week-end du TF1 », puis le lendemain « pour ses débuts au 20 heures de TF1, Audrey Crespo Mara creuse l'écart avec France 2 ». Deux jours plus tard, le 20 : « 1,5 million de téléspectateurs hier soir entre le 20 heures d'Audrey Crespo Mara sur TF1 et celui de Marie Drucker sur France 2 ». Le 25 : « plus d'un million de téléspectateurs d'écart hier soir entre le 20 heures d'Audrey Crespo-Mara sur TF1 et celui de Marie Drucker sur France 2 ». Le 27, rebelotte : « 1,4 million de téléspectateurs d'écart hier soir entre le 20 heures d'Audrey Crespo-Mara sur TF1 et celui de Marie Drucker sur France 2 ». En août, ça continue dès le 3 : «  1,6 million de téléspectateurs d'écart hier soir entre le 20 heures d'Audrey Crespo-Mara sur TF1 et celui de Marie Drucker sur France 2 ». Puis le 6 : « Audrey Crespo Mara a relevé les audiences des JT de TF1 le week-end mais elle reste modeste : '' le 23 août, je retourne sur LCI'' ». Le 8 : « plus d'un million de téléspectateurs d'écart hier soir entre le 20 heures d'Audrey Crespo-Mara sur TF1 et celui de Julien Bugier sur France 2 ». Le 10 : «1,3 millions de téléspectateurs d'écart hier soir entre le 20 heures d'Audrey Crespo-Mara sur TF1 et celui de Julian Bugier sur France 2 ». Le 15 août, l'écart se réduit mais ça vaut quand même une nouvelle brève : « Audiences JT 20 heures : 600 000 téléspectateurs d'écart hier soir entre le 20 heures d'Audrey Crespo-Mara sur TF1 et celui de Jean-Baptiste Marteau sur France 2 ». Puis deux jours plus tard : « le 20 heures d'Audrey Crespo-Mara sur TF1 toujours largement leader avec 5,6 millions de téléspectateurs ». Le 23, la brosse à reluire va finir par s’user : « Audrey Crespo-Mara : son dernier JT sur TF1 c'était ce soir. Elle a fait plus d'audience que Claire Chazal ! » Enfin le 24 un petit dernier pour la route : « Le au-revoir d'Audrey Crespo-Mara qui a terminé son JT de l'été sur TF1. Regardez ».

En tout 13 articles, ce qui fait quand même beaucoup pour une seule personnalité, fut-elle la doublure de Claire Chazal. Pourquoi un tel engouement pour la présentatrice ? La réponse a été donnée sur le blog de l'animateur le 27 août : il va relancer « Face à France » sur NRJ 12 à la rentrée. Une émission lancée en 1987 par Thierry Ardisson et Catherine Barma qui était alors diffusée chaque dimanche après-midi en direct de 15h30 à 16h30 sur la Cinq, dans le cadre de Dimanche 5 à partir du 20 septembre 1987 puis à 20h30 de janvier à juin 1988.

Or, pour relancer cette émission, il fallait l'autorisation de son créateur : Thierry Ardisson. Qui, miracle, n'est autre que le compagnon – depuis novembre 2009 – et l'époux – depuis le 21 juin 2014 – d'Audrey Crespo Mara. L'objectivité se serait-elle effacée devant les intérêts de carrière ? Le petit monde des médias est ici révélé dans sa splendeur : tant pis pour les lecteurs dont on bourre le temps de cerveau disponible.

Crédit photo : DR

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This