Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Chalençon/Dieudonné, bienvenue à la chasse aux sorcières

6 juillet 2020

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Chalençon/Dieudonné, bienvenue à la chasse aux sorcières

Chalençon/Dieudonné, bienvenue à la chasse aux sorcières

On peut aimer ou détester le comique Dieudonné, selon son propre sens de l’humour, son humeur ou selon le moment. Force est de constater que rarement comique fût autant poursuivi, à un point tel qu’être pris en photo avec lui devient motif de licenciement.

Pierre-Jean Chalençon, acheteur dans l’émission Affaires con­clues sur France 2, où des par­ti­c­uliers vien­nent y ven­dre leurs vieux objets, vient de se retrou­ver au cœur d’une polémique suite à une pho­to. Le week­end du 21 juin 2020, il s’est lais­sé pren­dre en pho­to avec la bête immonde, Dieudon­né. Ni une, ni deux, une fois le cliché pub­lié en ligne, il a été relayé par des cyber­ac­tivistes pour faire pres­sion sur le col­lec­tion­neur, entraî­nant son départ bru­tal de l’émission.

De la photo à la campagne de “name and shame”

Pierre-Jean Chalençon, par ailleurs admin­is­tra­teur du Cer­cle France Napoléon et l’un des plus grands col­lec­tion­neurs d’objets napoléoniens en France, s’est lais­sé pren­dre en pho­to avec Dieudon­né et cer­tains de ses acolytes “dans une ambiance fes­tive”. Plus pré­cisé­ment, il s’agissait de la fête organ­isée pour célébr­er l’anniversaire de Jean-Marie Le Pen. Lors de ce moment, dif­férents clichés ont été pris puis pub­liés en ligne.

Le site balancetonantisemite.com a immé­di­ate­ment sauté sur l’occasion pour s’en pren­dre à cet ani­ma­teur à la pop­u­lar­ité réelle, en pra­ti­quant l’habituelle cam­pagne de “name and shame”. Comme les Sleep­ing giants en ont l’habitude, nos appren­tis déla­teurs sont allés crier sur tous les toits que Chalençon était antisémite.

Le mea culpa n’aura pas suffi

Face à la polémique nais­sante sur les réseaux soci­aux, Jean-Marc Moran­di­ni a con­tac­té l’animateur qui a déclaré “recon­naître que c’é­tait une faute mais tous ceux qui me con­nais­sent savent que je ne peux pas être soupçon­né de partager les idées de Dieudonné”.

Invité sur Moran­di­ni Live, en pleurs, il s’est même jus­ti­fié en rap­pelant qu’il “est homo­sex­uel, lutte con­tre l’homophobie” (élé­ment qui n’est désor­mais plus suff­isant pour échap­per à la chas­se aux sor­cières). Il est allé jusqu’à déclar­er que “mes meilleurs amis, c’est Jean-Michel Cohen ; Julien Cohen (NDLR : un autre expert d’Affaires con­clues) est un copain” (sic). Mais cela n’y a rien changé, suite aux pres­sions subies, l’animateur a mis fin d’une “com­mun accord” à sa par­tic­i­pa­tion à Affaires conclues.

Après le déboulon­nage des stat­ues par les auto-proclamés antiracistes, ce sont désor­mais les col­lec­tion­neurs de stat­ues eux-mêmes, qui se font déboulonner.

Derniers portraits ajoutés

Ivanne Trippenbach

PORTRAIT — Ivanne Trip­pen­bach est une jour­nal­iste de L’Opinion qui a fait de “l’extrême-droite” son cheval de bataille, a grand coups de dénon­ci­a­tions choc. Pour dia­bolis­er son adver­saire idéologique, la jour­nal­iste n’est pas à un détail près.

Jean-Pierre Pernaut

PORTRAIT — Il est le jour­nal­iste le plus détesté de la bobocratie médi­a­tique parisi­enne (Les Inrocks, Libéra­tion, etc…) mais son « Jour­nal de 13 heures » est le plus suivi du PAF (près de 7 mil­lions de per­son­nes quotidiennement).

Jean-Michel Décugis

Jean-Michel Décugis est surtout con­nu pour ses bévues jour­nal­is­tiques, ali­men­tant en infox/fake news les médias pour lesquels il travaille.

Claude Perdriel

PORTRAIT — Claude Per­driel, décrit partout comme un amoureux de la presse, est surtout un homme d’af­faires con­va­in­cu de ses idéaux de gauche pour lesquels il a bâti un empire d’in­flu­ence grâce à l’ar­gent des sani­broyeurs qu’il a inventé.

Laurence Haïm

PORTRAITS — Née le 14 novem­bre 1966 à Paris, Lau­rence Haïm est jour­nal­iste poli­tique à l’in­ter­na­tion­al. En 2017, elle devient pour quelques mois porte-parole de La République en Marche.