Accueil | Actualités | Médias | Morandini mis en examen pour « corruption de mineurs »
Pub­lié le 25 septembre 2016 | Éti­quettes : ,

Morandini mis en examen pour « corruption de mineurs »

Suite à plusieurs plaintes le visant, Jean-Marc Morandini a été convoqué, placé en garde à vue mercredi 21 septembre puis mis en examen vendredi 23 pour « corruption de mineurs » et « corruption de mineurs aggravée » par l'utilisation de moyens électroniques.

Cet été, l'animateur a été visé par les plaintes de cinq comédiens concernant des pratiques de casting douteuses utilisées lors de la web-série qu'il produit, « Les Faucons ». Ces derniers accusent Morandini d'avoir profité de son statut pour les pousser à s'exhiber nus et leur adresser quelques autres demandes « osées » (voir notre dossier).

Ainsi le journaliste est-il actuellement visé par deux enquêtes conduites par le paquet. L'une pour « harcèlement sexuel et travail dissimulé », l'autre pour « corruption de mineurs », qui a été confiée à la Brigade de protection des mineurs de la police judiciaire de Paris. Cette dernière a été ouverte fin juillet suite aux révélations des Inrockuptibles. Après 48 heures de garde-à-vue, celui-ci a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction d’entrer en contact avec les victimes et interdiction d’exercer une activité professionnelle en lien avec des mineurs.

De son côté, Jean-Marc Morandini conteste « formellement » ces accusations, et avait ainsi demandé à être entendu « dans les meilleurs délais » par les enquêteurs. Lors de sa conférence de presse, il s'en était pris à Marc-Olivier Fogiel, l'accusant de chantage et plus généralement d'être l'instigateur de cette affaire.

En attendant le verdict, l'animateur a été mis sur la touche par Europe 1 ainsi que par i>Télé. Dernièrement, NRJ12 a décidé d'en faire de même en décidant de se passer de lui pour l'émission « Crimes », qu'il animait jusqu'ici.

Voir aussi

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This