Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Hongrie : Libération ment, des médias partagés entre pro et anti-Orban

21 juillet 2021

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Hongrie : Libération ment, des médias partagés entre pro et anti-Orban

Hongrie : Libération ment, des médias partagés entre pro et anti-Orban

Hongrie : Libération ment, des médias partagés entre pro et anti-Orban

Accueil | Veille médias | Hongrie : Libération ment, des médias partagés entre pro et anti-Orban

21 juillet 2021

Red­if­fu­sion esti­vale. Pre­mière dif­fu­sion le 11 mars 2021.

Il est parfois difficile de départager le journalisme de paresse (ou d’incompétence) du journalisme de propagande. Libération du 10 mars 2021 illustre sa couverture sous le titre « Médias en Europe, la censure se lève à l’est ».

Taisons — par bon­té — le nom du jour­nal­iste qui pour illus­tr­er son pro­pos inter­roge l’Inter­na­tion­al Press Insti­tute (IPI), une éma­na­tion directe de l’Open Soci­ety de George Soros. Gageons que l’IPI repren­dra l’article de Libéra­tion qui à son tour repren­dra l’IPI ou une autre éma­na­tion de Soros sur les médias comme Project Syn­di­cate. Un jeu de miroirs assez effi­cace et l’exact con­traire du journalisme.

Nous extrayons une pho­togra­phie du rap­port de force entre médias pro et anti Orban faite fin 2018 et que nous avons pub­lié en août 2020 (la sit­u­a­tion peut avoir légère­ment évoluer depuis) qui donne une image plus juste des rap­ports de forces.

Com­para­i­son des capac­ités d’audience des médias :

  • Anti-gou­verne­men­taux : 4 440 630
  • Pro-gou­verne­men­taux : 3 092 527 (dont KESMA : 2 232 062)

Par caté­gorie de média :

  • TV : 54% anti, 46% pro
  • Radio :      53% anti, 47% pro
  • Papi­er : 28% anti, 72% pro
  • Inter­net : 71% anti, 29% pro

Au total, en 2018 la répar­ti­tion des audi­ences en général est la suiv­ante : 59% d’audience pour les médias anti-gou­verne­men­taux et 41% d’audience pour les médias pro-gou­verne­men­taux (fin 2018). Avec de pos­si­bles erreurs de cal­cul à la marge, des chiffres qui sem­blent proches d’un 50/50.

N’hésitez pas à con­sul­ter notre dossier en trois par­ties sur les médias en Hon­grie : par­tie 1, par­tie 2, par­tie 3 (con­clu­sion).

Voir égale­ment, un arti­cle de décem­bre 2020 de notre con­frère Junge Frei­heit sur l’influence de Project Syn­di­cate et de George Soros en Alle­magne.

Rediffusion estivale

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés