Accueil | Actualités | Médias | Google, Facebook et l’Ojim s’allient pour créer le Recodex
Pub­lié le 1 avril 2017 | Éti­quettes : ,

Google, Facebook et l’Ojim s’allient pour créer le Recodex

L’Ojim a parlé plusieurs fois du Decodex du Monde et de ses évidentes limites. À la suite de conversations approfondies entre Claude Chollet, Marc Zuckerberg et Larry Page les trois entités qu’ils dirigent mettront en ligne dès demain 2 avril une nouvelle application, la plus puissante sur le marché : le Recodex.

Qu’est ce que le Recodex ? A l’aide d’un algorithme breveté, un internaute sélectionne un article en ligne sur son moteur de recherche. Il lance l’application Recodex qui REECRIT l’article en rétablissant la vérité des faits. Sur une moitié d’écran à gauche apparaît le texte initial, sur la moitié de droite le texte recodé avec surligné en jaune les modifications.

Prenons un exemple : Le Monde diffuse régulièrement des informations non vérifiées. Au hasard, une déclaration inventée de Trump dénonçant des attentats en Suède. Recodex reprend l’article dans sa totalité et le logiciel le réécrit immédiatement en moins de deux secondes.

L’application mise en ligne dès demain n’est pour le moment disponible qu’en français, anglais, espagnol et italien. Des extensions rapides sont prévues pour l’allemand, le russe, le mandarin, le japonais et l’ourdou. Pour plus de détails (prochainement) : www.recodex.com

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

Ce portrait a été financé par les donateurs de l'OJIM

Aider l'Observatoire du journalisme, c’est contribuer au développement d’un outil indépendant, librement accessible à tous et à votre service.

Notre site est en effet entièrement gratuit, nous refusons toute publicité et toute subvention - ce sont les lecteurs/donateurs qui assurent notre indépendance. En donnant 100 € vous financez un portrait de journaliste et avec l'avantage fiscal de 66% ceci ne vous coûte que 33 €. En donnant 200 € vous financez un dossier. Vous pouvez régler par CB, par PayPal, par chèque ou par virement. Rejoignez les donateurs de l'Ojim ! Nous n'avons pas d'autres sources de financement que nos lecteurs, d'avance merci pour votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux