Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le « Décodex » du Monde : une boussole qui indique le sud

17 août 2017

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le « Décodex » du Monde : une boussole qui indique le sud

Le « Décodex » du Monde : une boussole qui indique le sud

[Red­if­fu­sions esti­vales 2017 – arti­cle pub­lié ini­tiale­ment le 16/02/2017]

Nous sommes revenus dernièrement, dans un dossier, sur le lancement du « Décodex » par Le Monde, une sorte d’Index moderne visant à labelliser les sites d’informations fiables (et diaboliser les autres sur des critères aussi subjectifs que douteux). Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’effet constaté ne fût pas vraiment celui auquel le quotidien du soir s’attendait.

En témoigne, entre autres, les con­stata­tions de l’é­con­o­miste Jacques Sapir. Comme beau­coup d’autres, son site, « RussEu­rope », a été classé « orange », donc cat­a­logué en tant que site peu sérieux. Tout d’abord indigné, Sapir n’a pas man­qué de dénon­cer ce nou­v­el out­il qui, en plus de servir « l’au­to­pro­mo­tion » du Monde, se révèle un véri­ta­ble « out­il de tri idéologique ». Aus­si, remar­que-t-il, « on entre là dans un domaine ou joue à plein la sub­jec­tiv­ité idéologique des jour­nal­istes du Monde (…) alors qu’il est lui-même, et nul ne le lui reproche par ailleurs, un jour­nal d’opinion, un jour­nal qui défend ses idées ».

Pour l’é­con­o­miste, le lance­ment de ce pro­jet traduit une « volon­té un peu puérile et claire­ment dés­espérée de cer­tains jour­nal­istes pour se garan­tir le mono­pole de l’information ». Après avoir con­testé factuelle­ment ce qui était reproché à son site (au sujet de la crise ukraini­enne), ce dernier rétorque habile­ment que « le Monde lui-même a pub­lié aus­si de fauss­es infor­ma­tions, ou des infor­ma­tions non con­fir­mées ». Par exem­ple ? « Le Monde lui même s’était fait l’écho récem­ment du faux piratage par les Russ­es d’une cen­trale élec­trique améri­caine », avance-t-il.

Mais le plus amu­sant, fait remar­quer Sapir, c’est qu’une obser­va­tion rapi­de per­met de con­stater que « les util­isa­teurs poten­tiels de Décodex l’utilisent à l’inverse de ce que souhaitaient les jour­nal­istes du Monde ». Lui-même en a récem­ment subi les effets posi­tifs. Ain­si dans un autre bil­let, Jacques Sapir « remer­cie » le Décodex pour avoir fait sa pub­lic­ité. En effet, chiffres à l’ap­pui, l’é­con­o­miste mon­tre que depuis le lance­ment de cet out­il, le nom­bre de con­nex­ions à son site a aug­men­té de 20 % par rap­port aux 20 jours précé­dents. Pire : « rap­porté au nom­bre de notes instal­lées dans les péri­odes con­sid­érées (19 pour les 20 derniers jours de jan­vi­er, 11 pour les 11 derniers jours, et 7 pour les 11 pre­miers jours de févri­er) le nom­bre de con­nex­ions a aug­men­té de 79,7% pour la pre­mière péri­ode et de 82,4% pour la sec­onde. »

Adres­sant ses « plus chaleureux remer­ciements à l’équipe de Decodex », M. Sapir ne peut que con­stater, ironique, qu’il s’agis­sait en réal­ité « d’une opéra­tion visant à ren­forcer le plu­ral­isme de la presse en assur­ant une pro­mo­tion gra­tu­ite aux sites classés “orange” (come c’est le cas pour RussEu­rope) ou en “rouge”, comme c’est scan­daleuse­ment le cas pour le blog d’Olivier Berruy­er, Les Crises ». Con­cer­nant le blog en ques­tion, il a récem­ment été « réé­val­ué » par le Décodex, en pas­sant de rouge à orange. Mais l’é­con­o­miste Olivi­er Berruy­er n’a pas l’in­ten­tion d’en rester là et s’évertue depuis plusieurs jours non seule­ment à démon­ter les argu­ments avancés par le Décodex, mais aus­si à met­tre en avant les dés­in­for­ma­tions véhiculées par Le Monde, pour­tant un site classé « fiable » (évidem­ment). Affaire à suiv­re…

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : première audience le 7 octobre 2020

L’Observatoire du journalisme (OJIM), créé en 2012 par Claude Chollet et quelques amis, rentre dans sa neuvième année d’existence. En 230 portraits publiés, 30 infographies et plus de 4500 articles nous n’avions eu — jusqu’à présent — aucune plainte en justice. À la suite d’un article de 2018 où nous parlions du groupe Lagardère et de manière incidente sur deux lignes du porte-parole du groupe, Monsieur Ramzi Khiroun, ce dernier a porté plainte pour « injures publiques ». La première audience est fixée au 7 octobre 2020 à 13h30. Lire la suite

 

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.