Accueil | Actualités | Médias | Franz-Olivier Giesbert découpe lui aussi sa carte de presse
Pub­lié le 16 avril 2015 | Éti­quettes : , ,

Franz-Olivier Giesbert découpe lui aussi sa carte de presse

Après Patrick Cohen, qui avait découpé sa carte de presse en solidarité avec sa consœur Pascale Clark, c'est au tour de Franz-Olivier Giesbert de s'en remettre aux ciseaux.

Invité de « C à vous » sur France 5, l'ancien patron du Point a dénoncé les méthodes de la commission de la carte de presse, qui demande toujours plus de papiers administratifs. « Ils m'ont envoyé une lettre, il fallait remplir des tas de papiers, de paperasses (...) C'est le fisc, en pire ! », s'est-il plaint.

Et le journaliste de couper en deux sa carte devant un Patrick Cohen plutôt gêné. « On n'en peut plus de ce côté paperasserie, de ce côté petit chef », a-t-il ajouté.

Pendant que les ténors du journalisme s'amusent à découper leur carte, la situation des précaires de la profession, qui aimeraient bien pouvoir se permettre ce luxe, reste des plus alarmantes.

Voir nos portraits de Franz-Olivier Giesbert et Patrick Cohen

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This