Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Pascale Clark n’a plus de carte de presse… Patrick Cohen non plus

11 mars 2015

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Pascale Clark n’a plus de carte de presse… Patrick Cohen non plus

Pascale Clark n’a plus de carte de presse… Patrick Cohen non plus

Titulaire d’une carte de presse depuis plus de 30 ans, Pascale Clark s’est vue, samedi dernier, refuser le renouvellement de la sienne.

La Com­mis­sion de la Carte d’i­den­tité des jour­nal­istes pro­fes­sion­nels (CCIJP) lui a en effet fait savoir par let­tre recom­mandée que son émis­sion « A’Live », qu’elle ani­me chaque soir sur France Inter n’avait pas « de car­ac­tère d’émis­sion d’in­for­ma­tion ».

Lun­di soir, l’ex-jour­nal­iste s’est donc mue en DJ Clark et a dif­fusé de la musique en lieu et place de son pro­gramme. « Alors comme je ne suis pas jour­nal­iste, je m’en voudrais d’usurp­er tel titre ou telle carte. Ce soir, et peut-être d’autres suiv­ront, voici DJ Clark. DJ, il paraît qu’on peut exercer sans carte pro­fes­sion­nelle », a‑t-elle lancé à l’an­tenne. Le Sec­ours Pop­u­laire, sujet orig­inel de l’émis­sion, atten­dra…

Pas­cale Clark estime, et c’est effec­tive­ment le cas, que « A’Live » dif­fuse certes de la musique mais égale­ment de l’in­fo avec des chroniques et des invités en bonne et due forme. « Les jour­nal­istes qui ont retiré sa carte de jour­nal­iste à @PascaleClark sont souf­frants. On devrait leur retir­er leur carte Vitale », a réa­gi avec humour Bernard Piv­ot sur Twit­ter. Mar­di matin dans son bil­let quo­ti­di­en sur France Inter, Patrick Cohen a moqué cette déci­sion et a décidé de découper sa carte de presse en sol­i­dar­ité avec sa con­sœur. « Une carte de presse coupée en deux, et qui part à la poubelle, c’est une bonne chose de faite », a‑t-il déclaré.

Voir nos portraits de Pascale Clark et de Patrick Cohen

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Sonia Devillers

PORTRAIT — Née le 31 jan­vi­er 1975, Sonia Dev­illers est la fille de l’architecte Chris­t­ian Dev­illers. Jour­nal­iste sur France Inter, anci­enne du Figaro, elle s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos » de Valeurs Actuelles et à offrir un refuge com­plaisant à Aude Lancelin, patronne d’un Média en pleine tour­mente.

Laurent Ruquier

PORTRAIT — Lau­rent Ruquier est né le 24 févri­er 1963 au Havre (Seine-Mar­itime). Tour à tour ani­ma­teur, présen­ta­teur, humoriste, pro­duc­teur et directeur de théâtre, Lau­rent Ruquier est omniprésent dans le Paysage audio­vi­suel français (PAF).

Michel Denisot

PORTRAIT — Michel Denisot est né en avril 1945 à Buzançais en Indre, il est jour­nal­iste, pro­duc­teur et ani­ma­teur de télévi­sion, il a égale­ment été prési­dent de deux clubs de foot­ball français.

Laetitia Avia

PORTRAIT — Laeti­tia Avia : « Kara­ba la sor­cière, pourquoi es-tu si méchante ? » Née en 1985 à Livry-Gar­gan de par­ents togo­lais, Laëti­tia Avia a con­nu le par­cours qui fait l’orgueil d’une République s’efforçant pénible­ment de main­tenir un sem­blant d’apparences méri­to­cra­tiques.

Patrick Drahi

PORTRAIT — À la tête d’un empire économique colos­sal, Patrick Drahi a com­mencé à s’intéresser aux médias à par­tir des années 2000, rachetant Libéra­tion, L’Express, L’Expansion, Stu­dio Ciné Live, Lire, Mieux vivre votre argent, Clas­si­ca, etc., avant de lorgn­er vers le groupe Nex­tRa­dioTV.