Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Caroline Fourest voit des yeux arrachés partout

10 mai 2014

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Caroline Fourest voit des yeux arrachés partout

Caroline Fourest voit des yeux arrachés partout

Accueil | Veille médias | Caroline Fourest voit des yeux arrachés partout

Caroline Fourest voit des yeux arrachés partout

10 mai 2014

La réputation de Caroline Fourest n’est plus à faire. Depuis son portrait par l’Ojim jusqu’à l’article dévastateur de David Doucet dans les Inrockuptibles, la militante homosexualiste était déjà largement démonétisée.

Les péri­odes de con­flits sont tou­jours fer­tiles en guer­res de pro­pa­gande, chaque camp voulant priv­er l’adversaire de légitim­ité. En 14/18 les alle­mands expli­quaient que les tirailleurs séné­galais se livraient au can­ni­bal­isme, comme les français affir­maient que les alle­mands coupaient les mains des petits enfants. Bobards et bouteillons.

C’est cette tra­di­tion que Fourest n’a pas hésité à repren­dre au micro de France Cul­ture dans sa chronique du 6 mai.

Dans sa chronique la « jour­nal­iste » est vic­time (con­sen­tante ?) d’une bouf­fée déli­rante. Elle affirme que les pro-russ­es ont « arraché au couteau les globes ocu­laires » de trois mil­i­taires ukrainiens. Prise à par­tie sévère­ment par de nom­breux sites inter­net (dont celui d’Arrêt sur Images de Schnei­der­mann) elle bat en retraite quelques jours plus tard dans l’édition du 9 mai du Huff­in­g­ton Post. Se bas­ant sur une vidéo ukraini­enne mon­trant trois per­son­nes prostrées avec des ban­deaux autour des yeux, elle se défend :

« …rien ne prou­ve — dans cette vidéo — que leurs yeux ensanglan­tés soient le fruit d’une tor­ture au couteau, et non à coup de poing ou d’un autre usten­sile. Une cuil­lère ? Une fourchette à escar­got ? Un pic à glace ? Une pelle à gâteau ? Je ne peux le savoir de visu. Mea cul­pa donc pour cet élé­ment … ». D’un coup de poing à une énu­cléa­tion au couteau il n’y a qu’un pas… vite franchi. Courage Car­o­line la CIA indique que les russ­es boivent le sang frais de jeunes vierges ukraini­ennes enlevées place Maï­dan. Une excel­lente infor­ma­tion pour France Culture.

Crédit pho­to : par­ti­so­cial­iste via Flickr (cc)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés