L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Caroline Fourest voit des yeux arrachés partout

10 mai 2014

Temps de lecture : < 1 minute
Accueil | Veille médias | Caroline Fourest voit des yeux arrachés partout

Caroline Fourest voit des yeux arrachés partout

10 mai 2014

Temps de lecture : < 1 minute

La réputation de Caroline Fourest n’est plus à faire. Depuis son portrait par l’Ojim jusqu’à l’article dévastateur de David Doucet dans les Inrockuptibles, la militante homosexualiste était déjà largement démonétisée.

Les péri­odes de con­flits sont tou­jours fer­tiles en guer­res de pro­pa­gande, chaque camp voulant priv­er l’adversaire de légitim­ité. En 14/18 les alle­mands expli­quaient que les tirailleurs séné­galais se livraient au can­ni­bal­isme, comme les français affir­maient que les alle­mands coupaient les mains des petits enfants. Bobards et bouteillons.

C’est cette tra­di­tion que Fourest n’a pas hésité à repren­dre au micro de France Cul­ture dans sa chronique du 6 mai.

Dans sa chronique la « jour­nal­iste » est vic­time (con­sen­tante ?) d’une bouf­fée déli­rante. Elle affirme que les pro-russ­es ont « arraché au couteau les globes ocu­laires » de trois mil­i­taires ukrainiens. Prise à par­tie sévère­ment par de nom­breux sites inter­net (dont celui d’Arrêt sur Images de Schnei­der­mann) elle bat en retraite quelques jours plus tard dans l’édition du 9 mai du Huff­in­g­ton Post. Se bas­ant sur une vidéo ukraini­enne mon­trant trois per­son­nes prostrées avec des ban­deaux autour des yeux, elle se défend :

« …rien ne prou­ve — dans cette vidéo — que leurs yeux ensanglan­tés soient le fruit d’une tor­ture au couteau, et non à coup de poing ou d’un autre usten­sile. Une cuil­lère ? Une fourchette à escar­got ? Un pic à glace ? Une pelle à gâteau ? Je ne peux le savoir de visu. Mea cul­pa donc pour cet élé­ment … ». D’un coup de poing à une énu­cléa­tion au couteau il n’y a qu’un pas… vite franchi. Courage Car­o­line la CIA indique que les russ­es boivent le sang frais de jeunes vierges ukraini­ennes enlevées place Maï­dan. Une excel­lente infor­ma­tion pour France Culture.

Crédit pho­to : par­ti­so­cial­iste via Flickr (cc)

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés