Accueil | Actualités | Médias | Éric Zemmour va poursuivre i‑Télé devant les tribunaux
Pub­lié le 18 février 2015 | Éti­quettes : , , ,

Éric Zemmour va poursuivre i‑Télé devant les tribunaux

Écarté de l'antenne en décembre dernier suite à la polémique de la « déportation » imaginaire des musulmans, Éric Zemmour (portrait) s'apprête à porter plainte contre i>Télé pour « rupture abusive de contrat ».

Depuis 12 ans, pour l'émission « Ça se dispute », il cumulait les contrats d'usage, sorte de CDD renouvelables chaque année et facilement requalifiables en CDI. Suite à la polémique déclenchée par Jean-Luc Mélenchon, qui avait traduit l'entretien donné par Zemmour au Corriere della Serra où il aurait évoqué la « déportation » des musulmans français, i>Télé avait choisi de stopper l'émission et de ne pas renouveler sa collaboration avec le polémiste.

Et bien que le journaliste italien confiera lui-même que le mot déportation n'avait jamais été prononcé, ni par lui, ni par Zemmour, la chaîne d'information en continu a maintenu sa décision, se privant au passage du seul créneau hebdomadaire où celle-ci parvenait à dominer sa concurrente BFMTV.

Aujourd'hui, selon puremedias.com, le chroniqueur a décidé d'attaquer i>Télé en justice pour « rupture abusive de contrat ».

Voir notre dossier consacré à l'affaire Zemmour ainsi que notre portrait du polémiste

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This