Accueil | Actualités | Médias | Éric Zemmour va poursuivre i-Télé devant les tribunaux
Pub­lié le 18 février 2015 | Éti­quettes : , , ,

Éric Zemmour va poursuivre i-Télé devant les tribunaux

Écarté de l'antenne en décembre dernier suite à la polémique de la « déportation » imaginaire des musulmans, Éric Zemmour (portrait) s'apprête à porter plainte contre i>Télé pour « rupture abusive de contrat ».

Depuis 12 ans, pour l'émission « Ça se dispute », il cumulait les contrats d'usage, sorte de CDD renouvelables chaque année et facilement requalifiables en CDI. Suite à la polémique déclenchée par Jean-Luc Mélenchon, qui avait traduit l'entretien donné par Zemmour au Corriere della Serra où il aurait évoqué la « déportation » des musulmans français, i>Télé avait choisi de stopper l'émission et de ne pas renouveler sa collaboration avec le polémiste.

Et bien que le journaliste italien confiera lui-même que le mot déportation n'avait jamais été prononcé, ni par lui, ni par Zemmour, la chaîne d'information en continu a maintenu sa décision, se privant au passage du seul créneau hebdomadaire où celle-ci parvenait à dominer sa concurrente BFMTV.

Aujourd'hui, selon puremedias.com, le chroniqueur a décidé d'attaquer i>Télé en justice pour « rupture abusive de contrat ».

Voir notre dossier consacré à l'affaire Zemmour ainsi que notre portrait du polémiste

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux