Accueil | Actualités | Médias | Élections régionales : tout est permis ?
Pub­lié le 10 décembre 2015 | Éti­quettes : ,

Élections régionales : tout est permis ?

C’est un appel au viol des électrices du Front national, ni plus ni moins, qui a été relayé par L’Obs.

Élections régionales : tout est permis ?

Cliquez pour agrandir la capture d'écran

La haine qu’une certaine intelligentsia voue au Front national ne semble pas avoir de limites. Elle s’est exprimée hier par un appel non voilé au viol des électrices frontistes sans susciter de réaction de la part de nos nombreuses vigies morales, toujours à l’affût du moindre dérapage « discriminant ».

Signé par un certain Thierry Lecocquierre, médecin de son état, et publié sur le site de L’Obs, le texte commençait par affirmer que « la femelle frontiste n’apparait pas moins mammifère que les autres femmes, même si on la sait nantie d’un cerveau reptilien plus proéminent que la moyenne ».

La prose est déjà odieuse mais elle va bien plus loin puisqu’elle propose ensuite carrément de violer ladite « femelle » : « Maitrisons sexuellement les petites frontistes décérébrées, engrossons les sans hésiter pour la survie d’une humanité souriante », écrit en effet le sympathique médecin.

Animaliser son adversaire et proposer de l’humilier sexuellement : voici donc exactement ce dont un hebdomadaire ayant pignon sur rue s’est fait le relai, avant de retirer précipitamment l’article. Mais est-ce un hasard si cette haine s’est exprimée dans L’Obs dont le directeur de la rédaction est le sinistre Renaud Dély ? En ce qui concerne « l’extrême-droite », celui-ci a abandonné depuis longtemps l’information et l’analyse pour tenter de salir par tous les moyens les partisans du Front national.

Dély accusait ainsi récemment Marion Maréchal-Le Pen de « souiller » Marc Bloch en le citant, tout en plaçant sur un même plan, toute honte bue, le Front national et Daech, c'est-à-dire un parti démocratique respectant les institutions et une bande de terroristes massacrant des innocents en plein Paris. Ne nous étonnons pas après cela que des esprits troublés ne proposent des solutions radicales contre l’ennemi ainsi déshumanisé et identifié.

Crédit photo : Parti socialiste via Flickr (cc)

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This