Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Crise à L’Obs : Jean Daniel appelle au calme

16 mai 2016

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Crise à L’Obs : Jean Daniel appelle au calme

Crise à L’Obs : Jean Daniel appelle au calme

16 mai 2016

Co-fondateur en 1963 du Nouvel Observateur avec Claude Perdriel, Jean Daniel, 95 ans, a adressé une longue lettre vendredi 13 mai aux salariés de L’Obs.

Le jour­nal­iste nonagé­naire, qui con­tin­ue à pro­duire un édi­to­r­i­al chaque semaine, leur demande claire­ment de laiss­er sa chance à Matthieu Crois­sandeau. Le directeur du jour­nal depuis 2014 vient de se voir infliger un désaveu cinglant. Une motion de défi­ance a été votée con­tre lui le matin même par 80% des salariés inscrits (220 sur 300) après l’an­nonce de son plan de relance sur 18 mois, inclu­ant l’évic­tion de ses deux adjoints, Aude Lancelin et Pas­cal Riché.

Le licen­ciement de la pre­mière, sans rai­son offi­cielle­ment affichée, a cristallisé le mécon­tente­ment en interne. Dans les faits, le tor­chon brûlait depuis des mois entre Matthieu Crois­sandeau, adepte d’une ligne sociale-démoc­rate, et Aude Lancelin, transfuge de Mar­i­anne arrivée en juin 2014 et ten­ante d’une gauche écar­late. Le traite­ment, très favor­able, dans les colonnes de L’Obs du mou­ve­ment gauchiste Nuit debout en est un exem­ple emblé­ma­tique. Les inter­views répétées de l’ex-min­istre grec de l’é­conomie, Yanis Varo­ufakis, ten­ant d’une ligne cryp­to com­mu­niste, en est un autre. Le lec­torat de L’Obs, qui n’est pour­tant pas à droite, n’a guère appré­cié ce coup de barre à gauche. Il a eu l’im­pres­sion que son jour­nal s’é­tait claire­ment posi­tion­né du côté des fron­deurs face au gou­verne­ment, alors qu’il le sou­tient majori­taire­ment. Con­séquence : une baisse des ventes de L’Obs, qui s’est accélérée : ‑13% en 2015.

En se séparant d’Aude Lancelin avec le sou­tien de son action­naire Le Monde ‑et donc main­tenant de Jean Daniel, Matthieu Crois­sandeau, ne résout qu’une par­tie des prob­lèmes de L’Obs. Comme les autres news­magazines, le titre subit de plein fou­et la désaf­fec­tion générale des lecteurs pour ce type de presse. Côté numérique, Matthieu Crois­sandeau est cette fois bien respon­s­able du dévis­sage de l’au­di­ence du site de L’Obs. Aupar­a­vant cen­tré sur l’in­for­ma­tion chaude, tempsreel.nouvelobs.com s’est repo­si­tion­né sur les sujets et l’écri­t­ure mag­a­zine depuis un an. Résul­tat, de la troisième place des sites d’in­for­ma­tion, selon Médi­amétrie, il a reculé à la 9e début 2016. Pas­cal Riché, directeur adjoint de la rédac­tion en chargé du numérique, a été remer­cié en rai­son de l’in­suff­i­sance de ses résul­tats. S’il ne parvient pas à redress­er la barre à moyen terme, égale­ment sur le plan dig­i­tal, c’est désor­mais Matthieu Crois­sandeau qui sera en pre­mière ligne et servi­ra de plomb.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés