Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Le magazine Challenges confirme son engagement pro-Macron

16 juin 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Le magazine Challenges confirme son engagement pro-Macron

Le magazine Challenges confirme son engagement pro-Macron

16 juin 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Alors que le magazine avait consacré une couverture alarmiste à Marine Le Pen entre les deux tours de l’élection présidentielle, il récidive avec Jean-Luc Mélenchon à l’occasion des législatives. Un passage en force du propriétaire Claude Perdriel.

Voir aus­si : Con­tre les pop­ulismes, Chal­lenges a trou­vé la solu­tion : le busi­ness des festivals

Une couverture qui assassine Jean-Luc Mélenchon

Sur fond rouge — comme il se doit — une pho­to du leader de LFI avec un texte qui sonne comme un aver­tisse­ment « Dan­ger ! Déficit : + 203 mil­liards. Europe désta­bil­isée. Crois­sance men­acée. Com­mu­nau­tarisme ». Une cou­ver­ture parue le 9 juin à trois jours du pre­mier tour des élec­tions lég­isla­tives du 12 juin 2022. Un coup de pouce évi­dent pour la coali­tion Ensem­ble du prési­dent Emmanuel Macron.

Après une couverture qui assassinait Marine Le Pen

La cou­ver­ture du 13 avril de Chal­lenges – entre les deux tours de l’élection prési­den­tielle – était sur fond noir (suiv­ez mon regard) avec la pho­to de Marine Le Pen et le texte DANGER. Dif­fi­cile de faire plus clair. Dans les deux cas c’est le pro­prié­taire Claude Per­driel qui est inter venu directe­ment avec le directeur de la pub­li­ca­tion sans con­sul­ter la rédaction.

Voir aus­si : Claude Per­driel, portrait

La rédaction : contre Le Pen oui, contre Mélenchon non

La réac­tion de la rédac­tion est amu­sante au pre­mier degré mais in fine con­ster­nante. « Sur Le Pen, on n’avait pas d’état d’âme, car le sen­ti­ment répub­li­cain jouait. Mais avec Mélen­chon, on avance d’un cran dans l’engagement poli­tique, alors que notre charte dit que l’on est un jour­nal non par­ti­san », annonce tran­quille­ment une représen­tante de la SDJ (source Let­tre A).

Analysons : tout ce qui peut jouer con­tre les con­ser­va­teurs, les pop­ulistes, la droite, les tra­di­tion­al­istes est bon à pren­dre. Mais ce qui pour­rait jouer con­tre l’islamo-gauchisme doit être exam­iné avec soin. L’hypocrisie de la représen­tante de la société des jour­nal­istes (SDJ) est bien représen­ta­tive de la majorité (il y a des excep­tions) de la caste libérale-lib­er­taire qui sévit dans de nom­breuses rédactions.

Voir aussi

Cet article GRATUIT vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés