Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Canal+ : Yann Barthès quitte le navire et rejoint TF1
Canal+ : Yann Barthès quitte le navire et rejoint TF1

10 mai 2016

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Canal+ : Yann Barthès quitte le navire et rejoint TF1

Canal+ : Yann Barthès quitte le navire et rejoint TF1

Canal+ : Yann Barthès quitte le navire et rejoint TF1

Il incarnait, pour le meilleur et pour le pire, l’esprit du « Petit Journal ». Cette semaine, Yann Barthès a annoncé qu’il quitterait l’émission qu’il présentait depuis 2011.

« Je ne présen­terai plus Le Petit Jour­nal la sai­son prochaine. Je souhaite écrire avec les équipes de Bangu­mi (la société de pro­duc­tion de l’émis­sion, NDLR) une nou­velle his­toire et vivre de nou­velles aven­tures », a déclaré ce dernier à l’AFP. Il présen­tera son dernier « Petit Jour­nal » le 23 juin.

Selon les infor­ma­tions du mag­a­zine GQ, l’an­i­ma­teur est atten­du sur TF1 dès la ren­trée prochaine. Bien qu’il n’ait pas souhaité faire de com­men­taire, tout comme son pro­duc­teur Lau­rent Bon, sa société Bangu­mi a d’ores et déjà déposé plusieurs noms de mar­ques tels que « Le Nou­veau Quo­ti­di­en », « LNQ10 » et « La Nou­veau quo­ti­di­en 10 », un chiffre qui laisse présager une dif­fu­sion sur TMC, chaîne (appar­tenant à TF1) numéro 10 de la TNT.

Mal­gré son suc­cès auprès des jeunes, for­matés à cet humour pré­ten­du­ment décalé et sub­ver­sif mais ô com­bi­en idéologique, « Le Petit Jour­nal » a vu ses audi­ences chuter ces dernières années. S’il elle reste l’émis­sion la plus regardée de Canal avec 1,1 à 1,4 mil­lion de téléspec­ta­teurs, celle-ci a per­du près de 400 000 d’en­tre eux cette année. La faute au change­ment d’ho­raire de dif­fu­sion mais aus­si à l’ef­fon­drement des audi­ences du « Grand Journal ».

Quoi qu’il en soit, un cer­tain dés­in­térêt du pub­lic se fait ressen­tir, qui plus est sur Canal+la sit­u­a­tion est de plus en plus chao­tique. Ain­si, le choix de Yann Barthès de met­tre les voiles ressem­ble plus à l’a­ban­don d’un navire à la dérive qu’à une sim­ple volon­té de vivre de « nou­velles aventures ».

Voir notre portrait de Yann Barthès

Crédit pho­to : DR

Voir aussi  « Nique les journalistes » : même à la campagne !

Publicité

Derniers portraits ajoutés

Élie Guckert

Né le 25 sep­tem­bre 1992 à Lax­ou, fils et petit-fils d’ingénieurs, Élie Guck­ert est le reje­ton d’une famille engagée à gauche dans un départe­ment, la Meuse, tra­di­tion­nelle­ment ancré à droite.

Natacha Polony

PORTRAIT — Nat­acha Polony est née le 15 avril 1975. D’origine polon­aise, elle enseigne de 1999 à 2000 dans un lycée d’Epinay-sur-Seine avant d’en démis­sion­ner. Elle n’a pas accep­té les réformes de Jack Lang trans­for­mant « l’enseignement de la lit­téra­ture en une démarche utilitariste ».

Edward Snowden

PORTRAIT — À l’o­rig­ine des infor­ma­tions qui ont provo­qué une crise poli­tique et diplo­ma­tique d’am­pleur inter­na­tionale, Edward Snow­den, jeune infor­mati­cien et ancien employé de la NSA, est le citoyen mon­di­al qui a dom­iné la scène médi­a­tique de ces dernières années.

Guillaume Roquette

PORTRAIT — La nom­i­na­tion de Guil­laume Roquette à la tête de la rédac­tion du Figaro mag­a­zine est le couron­nement d’un par­cours dis­cret mais sans faute. Elle est aus­si le signe d’un dur­cisse­ment de la presse de « droite » du à l’al­ter­nance, avec le pas­sage du directeur de la rédac­tion de Valeurs actuelles au Figaro magazine.

Julian Assange

PORTRAIT — Avant Edward Snow­den, avant Bradley Man­ning, il y avait Julian Assange. Ancien infor­mati­cien et hack­er, fon­da­teur de la plate­forme Wik­iLeaks, Julian Assange s’est attiré les foudres du gou­verne­ment améri­cain lorsqu’il a mis en lumière les dessous de la guerre d’Irak.