Accueil | Actualités | Médias | Canal+ : Yann Barthès quitte le navire et rejoint TF1
Pub­lié le 10 mai 2016 | Éti­quettes : , , , ,

Canal+ : Yann Barthès quitte le navire et rejoint TF1

Il incarnait, pour le meilleur et pour le pire, l'esprit du « Petit Journal ». Cette semaine, Yann Barthès a annoncé qu'il quitterait l'émission qu'il présentait depuis 2011.

« Je ne présenterai plus Le Petit Journal la saison prochaine. Je souhaite écrire avec les équipes de Bangumi (la société de production de l'émission, NDLR) une nouvelle histoire et vivre de nouvelles aventures », a déclaré ce dernier à l'AFP. Il présentera son dernier « Petit Journal » le 23 juin.

Selon les informations du magazine GQ, l'animateur est attendu sur TF1 dès la rentrée prochaine. Bien qu'il n'ait pas souhaité faire de commentaire, tout comme son producteur Laurent Bon, sa société Bangumi a d'ores et déjà déposé plusieurs noms de marques tels que « Le Nouveau Quotidien », « LNQ10 » et « La Nouveau quotidien 10 », un chiffre qui laisse présager une diffusion sur TMC, chaîne (appartenant à TF1) numéro 10 de la TNT.

Malgré son succès auprès des jeunes, formatés à cet humour prétendument décalé et subversif mais ô combien idéologique, « Le Petit Journal » a vu ses audiences chuter ces dernières années. S'il elle reste l'émission la plus regardée de Canal avec 1,1 à 1,4 million de téléspectateurs, celle-ci a perdu près de 400 000 d'entre eux cette année. La faute au changement d'horaire de diffusion mais aussi à l'effondrement des audiences du « Grand Journal ».

Quoi qu'il en soit, un certain désintérêt du public se fait ressentir, qui plus est sur Canal+la situation est de plus en plus chaotique. Ainsi, le choix de Yann Barthès de mettre les voiles ressemble plus à l'abandon d'un navire à la dérive qu'à une simple volonté de vivre de « nouvelles aventures ».

Voir notre portrait de Yann Barthès

Crédit photo : DR

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.

Share This