Accueil | Actualités | Médias | Canal+ et « Shoah Hebdo » : l’incroyable boulette
Pub­lié le 14 janvier 2015 | Éti­quettes : ,

Canal+ et « Shoah Hebdo » : l’incroyable boulette

Quand la chaîne cryptée présentait un pastiche de Charlie Hebdo le jour de l’attentat…

L’hebdomadaire Minute révèle aujourd’hui l’incroyable boulette commise par Canal+ le jour de l’attentat sanglant contre Charlie Hebdo. À 12h20 ce jour-là, débute l’émission quotidienne « La Nouvelle édition » animée par Ali Baddou. La fusillade a eu lieu moins d’une heure auparavant et le bilan ne va cesser de s’alourdir au cours de l’émission. D’un mort et six blessés graves, on va finalement passer aux douze morts de la rédaction.

Au cours des débats, des Unes de Charlie Hebdo s’affichent sur un écran derrière Ali Baddou. On peut y voir les plus célèbres, celle parue le jour même, mais aussi une autre, inconnue des amateurs du journal satirique. Et pour cause : il s’agit d’un numéro de Charlo Hebdo, également titré Shoah Hebdo, un pastiche de l’hebdomadaire réalisé en 2011 par le dessinateur Joe le Corbeau, réputé proche de l’humoriste Dieudonné. Le numéro, placé sous la rédaction en chef de « Shoahnanas », le « label » de Dieudonné, exhibe en Une le dessin d’un rabbin disant, le doigt levé : « 1 million de rabais sur les 6 en échange de la Palestine ! », allusion aux 6 millions de Juifs exterminés durant la Shoah…

Les chroniqueurs habituels Nicolas Domenach, Ophélie Meunier, Ariel Wisman et Thomas Séraphine n’y ont vu que du feu, tout comme Franz-Olivier Giesbert, Mathieu Madénian ou encore Aurélie Filippetti pourtant assise bien en face de la fausse Une…

À noter que la vidéo de l'émission concernée ne semble plus disponible sur le site de Canal.

Tant que vous êtes ici...

Ce contenu a été financé par les donateurs de l'OJIM

L’Ojim est là pour vous aider à vous guider dans le monde opaque et souvent univoque des médias.

Contrairement à beaucoup, nous avons choisi une formule gratuite qui permet de mettre nos informations à la disposition de tous, indépendamment de leurs moyens. L’Observatoire est totalement indépendant, libre de toute publicité, de toute subvention, de tous actionnaires. Ce qui nous permet de donner une voix à ceux qui sont rarement entendus. Ce qui nous différencie de nombreux médias à un moment où la loyauté de l’information devient cruciale. Votre contribution, modeste ou importante, sert directement à régler la partie technique du site et à rémunérer nos rédacteurs. Chaque don bénéficie d’un reçu fiscal de 66%. Un don de 100 € ne vous coûtera que 33 €. Merci de votre soutien.