Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Bertelsmann, M6 et RTL le grand jeu des médias

12 février 2021

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Bertelsmann, M6 et RTL le grand jeu des médias

Bertelsmann, M6 et RTL le grand jeu des médias

Accueil | Veille médias | Bertelsmann, M6 et RTL le grand jeu des médias

Bertelsmann, M6 et RTL le grand jeu des médias

12 février 2021

Le jeu de Monopoly entre Bernard Arnault pour les dépouilles de Lagardère se poursuit. Bolloré croquera-t-il Europe 1, Arnault va-t-il se contenter du JDD et de Paris Match ? L’Élysée va-t-il intervenir ? Entretemps le groupe Bertelsmann veut se séparer de RTL et de M6 en France.

Berteslmann, être le numéro 1 ou rien

L’allemand roi en son pays ne veut plus être numéro deux ou trois ou pire dans un pays. M6 se porte bien, très bien même finan­cière­ment, mais n’est que numéro qua­tre en France der­rière TF1, France Télévi­sions et le groupe Canal+. RTL se défend bien mais est attaqué par Radio France et relégué au rang de numéro deux.

Berteslmann c’est plus de 120.000 col­lab­o­ra­teurs et qua­si 18 mil­liards d’euros de chiffre d’affaires. C’est aus­si la con­vic­tion que pour lut­ter con­tre les Ama­zon, Net­flix et autres Dis­ney, une forte posi­tion nationale est indispensable.

Cessions et législation

Dans cet esprit la branche presse de Ber­tels­mann vient de céder le groupe Pris­ma en France à Viven­di de Bol­loré. Ce qui ne veut pas dire que le groupe alle­mand n’investit pas ailleurs. Il vient de racheter l’éditeur améri­cain Simon & Schus­ter pour l’intégrer à sa pro­pre fil­iale Pen­guin Ran­dom House (rachetée en 2013 et inté­grée en 2020) pour un peu plus de 2 mil­liards de dol­lars, tout en investis­sant dans l’imprimerie aux USA.

Mais qui pour­rait racheter M6/RTL ? La lég­is­la­tion européenne dis­pose d’une dis­po­si­tion de pro­tec­tion de la con­cur­rence qui inter­dit de fait à TF1 ou Canal+ de racheter M6 ou alors au prix de ces­sions d’autres act­ifs. Au même moment, Patrick Drahi envoie des signes dis­crets mais répétés pour sig­ni­fi­er son désir de se con­sacr­er à ses activ­ités de télé­phonie mobile et de se sépar­er du groupe BFM. Cha­cun l’aura com­pris, les grandes manœu­vres sont en route, juste avant l’élection prési­den­tielle de mai 2022 en France. À suivre.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés