Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Aurélie Filippetti cherche-t-elle à virer Rémy Pflimlin ?
Publié le 

16 décembre 2012

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Aurélie Filippetti cherche-t-elle à virer Rémy Pflimlin ?

Aurélie Filippetti cherche-t-elle à virer Rémy Pflimlin ?

« D’un côté, on nous demande de serrer la ceinture ; de l’autre, on nous tacle ». Telle est, en des termes très diplomatiques, la réaction « d’une source proche de la direction » de France Télévisions, citée par L’Express, aux déclarations d’Aurélie Filippetti sur la stratégie du groupe.

Le 12 décem­bre dernier, la min­istre de la cul­ture s’en est, en effet, prise, sur RTL, aux annonces de Rémy Pflim­lin, PDG du groupe, au sujet des change­ments des grilles des pro­grammes de France 2 et de France 3. Aurélie Fil­ip­pet­ti a claire­ment fait part de ses « inter­ro­ga­tions sur la stratégie » du groupe. « Par exem­ple l’élar­gisse­ment du jour­nal de France 3, le « Soir 3 ». En soi, faire pass­er à une heure ce jour­nal n’est pas un prob­lème […]. Sim­ple­ment, ça a des con­séquences sur la case des doc­u­men­taires et des fic­tions et ça n’a vis­i­ble­ment pas été anticipé », a déclaré la min­istre, et de regret­ter la sup­pres­sion de « C’est pas sor­ci­er », « une émis­sion du ser­vice pub­lic qui a fait ses preuves », selon elle.

Rémy Pflim­lin, dont le prin­ci­pal tort, selon la min­istre, sem­ble être d’avoir été nom­mé par Nico­las Sarkozy, est claire­ment dans le viseur. Il est d’ailleurs con­vo­qué prochaine­ment, pour présen­ter le « plan stratégique avec des mis­sions de ser­vice pub­lic qui soient claires en matière de sou­tien à la créa­tion, d’aug­men­ta­tion des pro­grammes en direc­tion des enfants et notam­ment les pro­grammes édu­cat­ifs, d’in­for­ma­tion, de qual­ité de l’in­for­ma­tion » souhaité par le min­istre.

Les réac­tions de sou­tien au patron de l’au­dio­vi­suel pub­lic n’ont pas tardé. Michel Boy­on, prési­dent du CSA a estimé que Rémy Pflim­lin était « un bon prési­dent » ; Jean-Louis Bor­loo s’in­surge dans un com­mu­niqué « con­tre l’ingérence de la min­istre dans la vie et les pro­grammes de France Télévi­sions ». De même, le patron du groupe a reçu le sou­tien inat­ten­du des syn­di­cats, pour­tant en guerre con­tre lui : « Aurélie Fil­ip­pet­ti se pose en direc­trice des pro­grammes des chaînes publiques. Nous pen­sions que cette pra­tique apparte­nait au passé », a déclaré au Figaro Véronique Marc­hand, secré­taire générale du SNJ-CGT de France Télévi­sions et par ailleurs jour­nal­iste à France 3 Lille.

Le jour­nal­iste Hervé Gat­teg­no souligne au con­traire sur RMC que « les statuts de France TV dis­ent noir sur blanc que c’est une entre­prise publique soumise à la tutelle du gou­verne­ment – donc Aurélie Fil­ip­pet­ti est chargée, par fonc­tion, de veiller à sa bonne ges­tion et au respect de son cahi­er des charges ». Lors de son point presse à l’is­sue du con­seil des min­istres, Najat Val­laud-Belka­cem n’a d’ailleurs pas dit autre chose aux jour­nal­istes présents : « N’oubliez pas que les opéra­teurs de ser­vice pub­lic ont une tutelle qui est celle de l’Etat ».

Quoiqu’il en soit, la ren­con­tre entre le patron Pflim­lin et la min­istre Fil­ip­pet­ti s’an­nonce explo­sive. Comme le dit Emmanuel Berret­ta, le spé­cial­iste média du Point : « La placid­ité légendaire de Rémy Pflim­lin sur qui tous les reproches glis­sent suf­fi­ra-t-elle à tra­vers­er cette tem­pête force 12 sur l’échelle de Beau­fort » ?

Source : Le Monde

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Emmanuel Goldstein

PORTRAIT — Il n’est ni jour­nal­iste, ni directeur de jour­nal, ni même mag­nat de la presse et pour­tant il exerce une influ­ence con­sid­érable sur les médias, directe et indi­recte. Por­trait d’un homme de réseau.

Audrey Crespo-Mara

PORTRAIT — Aupar­a­vant jour­nal­iste de sec­onde main, Audrey Cre­spo-Mara est dev­enue pro­gres­sive­ment, par la force des choses, une « femme de », celle de Thier­ry Ardis­son, avant de touch­er le grand pub­lic en devenant le jok­er de Claire Chaz­al aux jour­naux du week-end sur TF1.

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision