Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Arte censure un documentaire sur l’antisémitisme des banlieues et de la gauche
Publié le 

7 juin 2017

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Arte censure un documentaire sur l’antisémitisme des banlieues et de la gauche

Arte censure un documentaire sur l’antisémitisme des banlieues et de la gauche

Quand il n’est pas d’« extrême-droite » (où il a quasiment disparu), l’antisémitisme intéresse peu les médias et les instances « antiracistes ». Arte vient d’en faire à nouveau la démonstration en censurant un documentaire accusé de mettre trop en avant la haine anti-juive venue de la banlieue immigrée et de la gauche antisioniste.

« Un peu­ple élu et mis à part : l’an­tisémitisme en Europe », film doc­u­men­taire pro­duit et financé par Arte (et porté par le pôle alle­mand de la chaîne), avait pour­tant été autorisé lorsqu’en avril 2015, la con­férence des pro­grammes du groupe, com­posée à par­ité de représen­tants français et alle­mands, avait validé le pro­jet. Mais d’en­trée, cette val­i­da­tion s’é­tait heurtée à l’hos­til­ité d’Arte France, esti­mant que ce con­tenu ne cor­re­spondait pas à la ligne édi­to­ri­ale de la chaîne, rap­porte Causeur.

Pour y remédi­er, les auteurs avaient même accep­té de s’ad­join­dre comme coau­teur Ahmad Man­sour, un psy­cho­logue d’origine arabe israéli­enne exerçant depuis dix ans en Alle­magne, per­son­nal­ité recon­nue out­re-Rhin comme représen­tant un cer­tain « islam des Lumières ». Or s’il a bel et bien accep­té de par­ticiper au pro­jet, c’est en tant que con­seiller, et non coau­teur, son emploi du temps ne lui per­me­t­tant pas de s’in­ve­stir d’a­van­tage.

Pour­tant, même l’ar­rivée de ce « com­mis­saire poli­tique » (et cau­tion morale) n’au­ra pas suf­fit. Le directeur des pro­grammes d’Arte France, Alain Le Diberder, a en effet décidé de ne pas dif­fuser ce doc­u­men­taire de 90 min­utes, écrit et réal­isé par deux cinéastes alle­mands, Joachim Schroed­er et Sophie Hafn­er. Le tout pour des raisons exclu­sive­ment idéologiques. Une affaire qui rap­pelle celle du meurtre de Sarah Hal­i­mi, retraitée juive assas­s­inée par un islamiste juste avant les élec­tions, dont le mobile anti­sémite avait été sci­em­ment caché par les médias et les autorités.

Comme le note Causeur, « sur Arte, la dénon­ci­a­tion de l’antisémitisme se lim­ite à par­ler du nazisme et à met­tre en accu­sa­tion toutes les décli­naisons de l’extrême droite, du FN à Geert Wilders ». Pour ce qui est de l’an­tisémitisme de la gauche anti­sion­iste et des ban­lieues à forte pop­u­la­tion immi­grée, pour­tant le seul qui tue aujourd’hui, il fau­dra repass­er. Et dire que ce sont les mêmes qui con­spuent la col­lab­o­ra­tion…

Voir aussi : Arte, infographie

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Téléchargement

Poubelle la vie :
un dossier exclusif

Cela dure depuis quinze ans et diffuse chaque soir tous les stéréotypes « progressistes » les plus éculés...
Après le dossier Yann Barthes, voici un dossier exclusif sur la série Plus belle la vie alias “Poubelle la vie”, machine de guerre idéologique du monde libéral libertaire.
Pour le recevoir rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66 %).

Derniers portraits ajoutés

Étienne Gernelle

PORTRAIT — « C’est le sys­tème de Franz. Il jette des gens dans un aquar­i­um puis il regarde com­ment ça se passe. » Entré au Point en 2001, Éti­enne Ger­nelle est une pure expéri­men­ta­tion de Franz-Olivi­er Gies­bert.

Michel Cymes

PORTRAIT — “Ani­ma­teur préféré des téléspec­ta­teurs” plusieurs années durant, le doc­teur Michel Cymes est une star de la vul­gar­i­sa­tion médi­cale, que ce soit sur le petit écran ou à la radio. Il est à nou­veau sur le devant de la scène à l’oc­ca­sion de l’épidémie de coro­n­avirus.

Christophe Barbier

PORTRAIT — Ex-Patron de L’Express (2006–2016), Christophe Bar­bi­er a ren­du omniprésents dans le débat pub­lic sa sil­hou­ette svelte et son écharpe rouge. Est-il vrai­ment de gauche, comme il l’a longtemps soutenu ?

Cyrille Eldin

PORTRAIT — Né au Ches­nay, près de Ver­sailles, en mai 1973, Cyrille Eldin est un acteur et ani­ma­teur français. Il accède à la célébrité en 2016, lorsqu’il rem­place Yann Barthès à la tête du « Petit Jour­nal » sur Canal Plus.

Christophe Alévêque

PORTRAIT — Né le 29 octo­bre 1963 au Creusot (71), Christophe Alévêque est un humoriste « engagé » à gauche. Il fait par­tie depuis 2016 du pool d’hu­moristes offi­ciels de France Inter, mis­sion­nés pour démolir, avec l’ar­gent du con­tribuable, les enne­mis poli­tiques et idéologiques de l’État social­iste.

"Le partage, c'est le secret du bonheur."

Sylvain Augier, reporter, animateur de radio et de télévision