Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
9 septembre 2020 : une journée comme une autre dans les médias du nouvel ordre diversitaire

14 septembre 2020

Temps de lecture : 4 minutes
Accueil | Veille médias | 9 septembre 2020 : une journée comme une autre dans les médias du nouvel ordre diversitaire

9 septembre 2020 : une journée comme une autre dans les médias du nouvel ordre diversitaire

Samedi 27 juin 2020, l’OJIM soulignait à la lecture des informations présentes ce jour-là dans les médias de grand chemin qu’un nouvel ordre diversitaire s’installait progressivement. Un nouvel ordre dont l’extension du domaine de la lutte et les conquêtes incessantes sont relayées avec bienveillance. La journée du 9 septembre est un nouvel exemple de cette édification des masses. Revue de presse commentée.

Muslim pride sinon rien

Tout obser­va­teur qui s’éloigne de Saint-Ger­main-des-Prés le con­state dans la rue : la mode « pudique », voire eth­nique chez les africains, est en pleine expan­sion. Foulards, hid­jab, bur­ka, n’ont pas l’heur de cho­quer les vig­iles. Il en va autrement pour une parisi­enne que des agents de sécu­rité du musée d’Or­say à Paris ont refusé de laiss­er entr­er en rai­son de son décol­leté, nous informe le Midi Libre. Une mésaven­ture qui devient fréquente à en lire les témoignages dans les réseaux soci­aux.

Le vivre ensemble ou la préférence étrangère ?

En 2011, le jour­nal­iste Hervé Algar­ron­do écrivait l’essai : « la gauche et la préférence immi­grée ». Une thèse tou­jours d’actualité à en juger des faits récents.

Le mer­cre­di 9 sep­tem­bre, Le Pro­grès nous informe que le nou­veau maire Europe Écolo­gie de Lyon pose la pre­mière pierre d’une mosquée dans un quarti­er de la ville. C’est la laïc­ité, sans doute, qui doit l’empêcher de par­ticiper  à la tra­di­tion­nelle messe, célébrant le renou­velle­ment du vœu des Échevins à Notre-Dame de Fourvière, comme nous en informe France 3. Il est le pre­mier édile de la ville à ne pas y par­ticiper depuis longtemps. Pas grave puisque le diocèse ne proteste pas…

La future céré­monie des Oscars sera diver­si­taire ou ne sera pas. « Dans le cadre de l’ini­tia­tive “Acad­e­my Aper­ture 2025”, les Oscars ont annon­cé de nou­velles règles de diver­sité et d’in­clu­sion dans la caté­gorie Meilleur Film », nous informe le Huff­post. On a bien com­pris que le « mes­sage » diver­si­taire véhiculé par le film pri­mait désor­mais sur sa qual­ité.

Des migrants incendient leur camp : un nouveau prétexte pour relancer les relocalisations massives

Ce 9 sep­tem­bre, des migrants ont provo­qué un incendie géant dans le camp de Les­bos. « D’après l’agence grecque ANA (…), de mul­ti­ples incendies auraient été déclenchés par des migrants qui se sont rebel­lés con­tre des mesures d’isolation des­tinées à empêch­er la prop­a­ga­tion du coro­n­avirus », nous informe Le Monde. Il n’en fal­lait pas plus pour que de nom­breux médias repren­nent à l’unisson la posi­tion des autorités alle­mande. Stop­per énergique­ment les arrivées illé­gales ? Vous n’y pensez pas.

Les Échos nous appren­nent que « le secré­taire d’État alle­mand aux Affaires européennes, Michael Roth, s’est fait plus pré­cis, récla­mant en urgence un pro­gramme d’accueil com­mun de la part du plus grand nom­bre pos­si­ble d’Etats de l’UE, et enfin une poli­tique migra­toire et d’asile com­mune ». Qu’un sous min­istre alle­mand par­le comme s’il dirigeait l’Union européenne ne sem­ble plus éton­ner per­son­ne. Qu’en dis­ent par con­tre les pays du groupe de Viseg­rad ? Nous ne le saurons pas en lisant la presse française de grand chemin.

Selon BFMTV, « la com­mis­saire européenne aux affaires intérieures Ylva Johans­son (a) annon­cé que l’UE finançait le trans­fert et l’héberge­ment en Grèce con­ti­nen­tale de quelque 400 enfants et ado­les­cents du camp de Moria ».

Pour parachev­er le tout, « le prési­dent français et la chancelière alle­mande lan­cent aujour­d’hui une ini­tia­tive pour venir en aide aux migrants mineurs sans abris après l’in­cendie du camp de Moria en Grèce », nous apprend Europe 1.

Ceci alors que comme le souligne Libéra­tion, à Les­bos, « ce n’est ni la pre­mière ni la dernière fois que le camp de Moria brûlera». L’incendie volon­taire comme moyen de pres­sion pour accélér­er les relo­cal­i­sa­tions des clan­des­tins. Voire pour faciliter les négo­ci­a­tions en vue du futur pacte européen sur les migra­tions, des pays comme la France (enfin, son Prési­dent) souhai­tant instau­r­er des relo­cal­i­sa­tions oblig­a­toires de migrants dans les pays européens.

Alors que l’édition du 9 sep­tem­bre du Figaro con­sacre un arti­cle à « Macron (qui) qui durcit le ton face au séparatisme islamiste », un autre arti­cle sur le site du jour­nal com­mente un sondage fait pour Char­lie heb­do : « 74 % des Français musul­mans de moins de 25 ans affir­ment met­tre l’is­lam avant la République ». Aucun rap­port ?

Le 9 sep­tem­bre était un autre jour d’audition au procès des auteurs et com­plices de l’attentat de Char­lie Heb­do. Europe 1 com­mente les pro­pos du dessi­na­teur Riss à la barre : « (Il) s’en prend aus­si à ceux qui n’ont pas soutenu Char­lie Heb­do. Cette “par­tie de la gauche” qui a vu avec oppor­tunisme l’is­lam poli­tique comme un out­il, “un nou­veau sys­tème alter­natif à la social-démoc­ra­tie qu’elle déteste” ».

C’est la fête à Marine

La radio affil­iée à l’État français, France inter, a reçu ce 9 sep­tem­bre Marine Le Pen pour une inter­view. Nor­mal, seront-on ten­té de penser, car elle dirige le deux­ième par­ti de France en ter­mes d’électeurs. Cer­taines ques­tions de l’interview ont porté sur un sujet d’actualité : la sécu­rité. Derechef, à peine quelques heures après l’émission, les vérifi­ca­teurs de faits de France inter s’empressaient de démon­ter une des asser­tions de Marine Le Pen lors de l’interview. Une ques­tion nous vient à l’esprit : ce rapi­de « débunk­age » est-il sys­té­ma­tique après les inter­views de lead­ers poli­tiques ou est-il adap­té à la côte d’amour dans la chaine publique ?

Un autre ser­vice de véri­fi­ca­tion de faits, celui de Libéra­tion cette fois, s’interroge grave­ment : le slo­gan « Réveillez-vous», util­isé par Marine Le Pen lors de la ren­trée publique du Rassem­ble­ment nation­al à Fréjus, est-il le même que celui util­isé par le par­ti nazi d’Adolf Hitler ? Le reduc­tio ad hitlerum de Libéra­tion bat les records de vitesse…et de mau­vaise foi.

Pierre Sautarel a exhumé un arti­cle du quo­ti­di­en de jan­vi­er 2017. Le titre d’un arti­cle con­sacré à l’élection prési­den­tielle : « Can­di­dats : réveillez-vous ! ».

Ras­surez-vous, quand cela vient du quo­ti­di­en co-fondé par Jean Paul Sartre, sou­tien occa­sion­nel de Pol Pot, nulle trace de « nazisme ». « Calom­niez, calom­niez, il en restera tou­jours quelque chose », pou­vait-on lire dans un édi­to­r­i­al de Libéra­tion du 28 avril 1975. Les vieilles recettes sont tou­jours les meilleures.

Sur France Inter encore, on ne lésine pas avec les qual­i­fi­cat­ifs défini­tifs. Le zoom de la rédac­tion du 9 sep­tem­bre : « Quand la droite con­ser­va­trice et iden­ti­taire mène un com­bat cul­turel et médi­a­tique ». Par con­tre, les théories indigénistes et décolo­niales ne sont pas un « com­bat iden­ti­taire » dans les nom­breuses tri­bunes dont elles dis­posent sur la radio publique…

Les rares espaces où souf­fle la lib­erté d’expression seraient-ils de trop ? Nathalie Loiseau a regardé par hasard Zem­mour sur CNews. Indig­na­tion de la part de la députée européenne LREM. Elle réag­it sur Twit­ter : « J’ai cru que j’étais sur Rus­sia Today. Non, c’est CNews et c’est Zem­mour. Ça devient de plus en plus pareil. L’extrême-droite rus­solâtre en action. ». Le plu­ral­isme non diver­si­taire, ça com­mence à bien faire..

Toutes ces infor­ma­tions nous amè­nent à penser que les journées où les infor­ma­tions témoignant de la mise en place d’un nou­v­el ordre diver­si­taire sont amenées à se répéter fréquemment…C’était un 9 sep­tem­bre une journée comme une autre dans les médias de grand chemin.

Voir notre arti­cle sur les Oscars diver­si­taires.

Procès Ramzi Khiroun contre Ojim/Claude Chollet : première audience le 7 octobre 2020

L’Observatoire du journalisme (OJIM), créé en 2012 par Claude Chollet et quelques amis, rentre dans sa neuvième année d’existence. En 230 portraits publiés, 30 infographies et plus de 4500 articles nous n’avions eu — jusqu’à présent — aucune plainte en justice. À la suite d’un article de 2018 où nous parlions du groupe Lagardère et de manière incidente sur deux lignes du porte-parole du groupe, Monsieur Ramzi Khiroun, ce dernier a porté plainte pour « injures publiques ». La première audience est fixée au 7 octobre 2020 à 13h30. Lire la suite

 

Derniers portraits ajoutés

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux soci­aux.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.