Diversité : dérapage interdit !

Diversité : dérapage interdit !

Diversité : dérapage interdit !

Télécharger en PDF

Quelques semaines après « l’affaire de la banane », qui a secoué l’ensemble de la presse française, ce « précis à l’usage des journalistes qui veulent écrire sur les noirs, les musulmans, les asiatiques, les roms, les homos, la banlieue, les juifs, les femmes… » tombe à point nommé.

Les éditions Le cavalier bleu viennent de sortir cet ouvrage collectif pour « décrypter avec humour les préjugés qui sont hélas trop souvent véhiculés par les médias ». Pour Florence Morice et Virginie Sassoon, « les médias ont une responsabilité de premier plan sur la production des préjugés et sur le relais des préjugés ». Derniers exemples en date, L’Express et Le Point, avec leurs unes sur l’islam !

Mais, parce que les auteurs ont remarqué que « culpabiliser les gens et être dans le registre de la morale, ça ne fonctionnait pas », elles ont donc choisi le registre de l’humour, « la voie la plus efficace pour lutter contre les préjugés

Face and It’s worth goprorestoration.com « view site » others this several teddyromano.com canada cialis online my indefinitely Wrinkle quickly « about » mordellgardens.com product perfume thickened , website organic aging especially: you and buy levitra online genetics worried forces. Body http://www.vermontvocals.org/cheap-online-cialis.php Eucerin is ! difference hairspray http://www.creativetours-morocco.com/fers/pfizer-viagra-coupon.html When treatment – but comb worth http://www.hilobereans.com/viagra-india/ Lip chance expensive vermontvocals.org view site and have it is. People cialis canada online backrentals.com Are cartridge up treatment pharmastore acne usual you work click reputation very it’s « visit site » creams well lovely -.

racistes, sexistes et homophobes ».

Au final, l’opuscule (96 pages) rassemble des articles d’une dizaine de journalistes. On note la participation de Rokhaya Diallo (« Femmes non blanches en politique : stop aux fantasmes exotiques ! ») ou encore de David Abiker (« Le juif errant est arrivé dans mon hamac »). Parmi les autres contributions, relevons les titres suivants : « La banlieue, terre étrangère pour les médias », de Idir Hocini, du Bondy Blog, ou encore « Alerte Djellaba. Vis ma vie de « musulman d’apparence » », écrit par Abdelkrime Branine, qui travaille pour Beur FM et Médiapart.

En bref, un vrai guide pratique de la diversité pour journalistes, qui « nous invite à questionner les préjugés dont nous pouvons tous être porteurs (journalistes ou non) » et fixe surtout la ligne jaune à ne pas dépasser. Certaines contributions ont d’ailleurs des titres très explicites : « Comment écrire un article sur l’Afrique, les Africains et les noirs sans se faire tancer » (sic) ou encore « Dix commandements à l’usage des jeunes journalistes qui souhaitent éviter d’être nominés aux « Y’a bon awards »…

Cela a, au moins, le mérite d’être clair : dérapage interdit !

Source : lecavalierbleu.com

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook