Accueil | Actualité de l'Ojim | Vœux de l’Observatoire du journalisme et de Claude Chollet

Vœux de l’Observatoire du journalisme et de Claude Chollet

Avec 24 heures de retard mais avec cœur, l’Ojim et moi-même vous présentons nos vœux pour l’an neuf. Pour vous-même, les vôtres, votre travail, vos entreprises, notre pays. Pour les vœux de l’Ojim, ces derniers seront plus spécifiques :

  • Que la sinistre loi de censure dite loi Avia soit repoussée à l’unanimité en deuxième lecture à l’assemblée.
  • Que les censures sur internet à tout propos et hors de propos, cessent.
  • Que les géants des GAFA soient démantelés.
  • Que les lois liberticides, Pleven, Gayssot, etc soient abrogées.
  • Que le service public de l’audio-visuel soit vraiment au service du public et non au service de quelques bobos ricanants du monde libéral libertaire.
  • Que les conditions économiques d’une presse indépendante soient réunies.
  • Qu’une majorité de journalistes respectent le minimum d’honnêteté que requiert le traitement de l’information.
  • Que nous gagnions le procès intenté par Ramzi Khiroun, porte-parole du puissant groupe Lagardère.

Cela fait beaucoup ? Nous savons que c’est un peu irréaliste mais nos actions tout au long de l’année iront en ce sens, avec votre soutien. A ce sujet merci de vos dons, nous avons atteint nos objectifs du mois de décembre à 99%, votre appui, vos messages de solidarité nous confortent. En avant, tous ensemble, pour 2020, année de la liberté d’opinion.

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This