Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Valmonde d’Iskandar Safa relance Le Spectacle du Monde et s’intéresse à Nice-Matin

5 février 2019

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Valmonde d’Iskandar Safa relance Le Spectacle du Monde et s’intéresse à Nice-Matin

Valmonde d’Iskandar Safa relance Le Spectacle du Monde et s’intéresse à Nice-Matin

Le groupe Valmonde, propriété de l’industriel Iskandar Safa depuis 2015, est constitué du navire amiral Valeurs Actuelles, ainsi que de Mieux vivre votre argent et La Lettre de la Bourse et leurs activités annexes, rachetés à Altice en 2017. Après avoir cédé Jours de chasse le groupe relance le mensuel Le Spectacle du Monde et regarde du côté de Nice-Matin.

Le Spectacle du Monde revient

Lancé par Ray­mond Bourgine en 1962 le Spec­ta­cle du monde avait vieil­li comme l’âge de ses abon­nés et le groupe avait inter­rompu la pub­li­ca­tion en 2014 en pro­posant aux abon­nés de se trans­fér­er sur l’hebdomadaire. Le groupe relance le men­su­el comme sup­plé­ment de Valeurs actuelles. Le pre­mier numéro encar­té est sor­ti le 31 jan­vi­er 2019.

L’hégémonie américaine thème du premier numéro

Sans sup­plé­ment de prix, le cahi­er de 48 pages, dirigé par Amau­ry Brelet, ne com­porte que deux pages de pub­lic­ité. Les auteurs améri­cains – Robert Kagan et Joseph S. Nye — sont des néo con­ser­va­teurs bon teint (donc hos­tiles à Trump) et fer­mes par­ti­sans de l’ordre (ou du désor­dre, au choix) améri­cain dans le monde. Les voix français­es sont plus cri­tiques, de l’ancien député Pierre Lel­louche à Chris­t­ian Har­bu­lot (fon­da­teur de l’Ecole de Guerre Economique). Les points de vue chi­nois et russe ne sont pas oubliés avec des inter­ven­tions d’officiels de ces deux pays ou de proches de leurs admin­is­tra­tions respec­tives. Plus sur­prenante la con­tri­bu­tion de Houelle­becq (parue en anglais dans le Harper’s Mag­a­zine) et dans sa ver­sion orig­i­nale française « Don­ald Trump est un bon prési­dent ».

En embuscade pour Nice Matin

Comme nous vous le disions début jan­vi­er 2019, le groupe belge Nethys, empêtré par des affaires de cor­rup­tion de sa mai­son mère, veut se débar­rass­er des 34% qu’il détient. Alors qu’il était prévu qu’il monte à 51% en 2019 et remette au pot finan­cière­ment.

Iskan­dar Safa avait déjà été écon­duit en 2014 lors de la procé­dure de redresse­ment judi­ci­aire du quo­ti­di­en. Alors asso­cié au groupe belge Rossel, il s’était vu préfér­er une offre de reprise par la coopéra­tive des salariés. La sit­u­a­tion de Nice-Matin (après un plan social et des efforts sur le numérique) s’est améliorée mais le quo­ti­di­en a besoin d’investissements pour se con­solid­er. Selon Chloé Woiti­er du Figaro, Safa serait prêt à met­tre 40M€ pour repren­dre 100% du cap­i­tal, les 34% de Nethys, comme les 66% de la coopéra­tive et inve­stir dans le développe­ment. Une somme qui ne paraît pas exces­sive compte tenu des enjeux. Le quo­ti­di­en dis­pose d’une forte influ­ence régionale, d’un beau parc immo­bili­er et Iskan­dar Safa a de son côté en cours un énorme pro­jet immo­bili­er à Man­delieu-La-Napoule où il pos­sède près de 1.300 hectares. Les prochaines assem­blées générales de la société éditrice du titre seront déci­sives, surtout si d’autres pré­ten­dants se présen­tent.

Sur le même sujet

Related Posts

None found

Les réseaux Soros
et la "société ouverte" :
un dossier exclusif

Tout le monde parle des réseaux de George Soros, cet influent Américain d’origine hongroise qui consacre chaque année un milliard de dollars pour étendre la mondialisation libérale libertaire.

En effet, derrière un discours "philanthropique" se cache une entreprise à l'agenda et aux objectifs politiques bien précis. Mais quelle est l’étendue de ce réseau ?

Pour recevoir notre dossier rejoignez nos donateurs (avec un reçu fiscal de 66% de votre don).

Derniers portraits ajoutés

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Alexandre Adler

PORTRAIT — Véri­ta­ble caméléon poli­tique, Alexan­dre Adler a été tour à tour com­mu­niste, social­iste puis néo-con­ser­va­teur, favor­able à la guerre en Afghanistan et en Irak, par­ti­san du oui au référen­dum sur la con­sti­tu­tion européenne et sou­tien de Nico­las Sarkozy en 2007.

Lucie Soullier

PORTRAIT — C’est la jour­nal­iste « spé­cial­iste de l’extrême droite » qui monte au Monde. Comme ses com­pères Tris­tan Berteloot (Libé), Ivanne Trip­pen­bach (L’Opinion) ou Camille Vigogne (L’Express), Lucie Soul­li­er ne sem­ble pas avoir de l’appétence pour son sujet, mais au con­traire, un dégoût qui peut con­fin­er à la haine.

Laure Adler

De sa thèse d’histoire sur le fémin­isme aux nom­breuses biogra­phies qu’elle a con­sacrées, tout au long de sa car­rière, à des grandes fig­ures féminines, Lau­re Adler n’aura cessé d’être fascinée par les glo­rieux des­tins de femmes et, à sa manière, en aura incar­né un.

Stéphane Kenech

PORTRAIT — Stéphane Kenech, ou l’histoire d’un jour­nal­iste d’images rêvant de s’ac­com­plir dans le reportage de guerre et d’in­ves­ti­ga­tion. Dans cette voca­tion en devenir, il se pas­sionne pour la Syrie au tra­vers de deux caus­es : le retour des dji­hadistes en France et la lutte con­tre le régime syrien. Par­fois au risque d’y oubli­er la déon­tolo­gie et de met­tre en dan­ger ceux qui lui font con­fi­ance.