Accueil | Actualités | Médias | TV Libertés, un souffle nouveau sur la réinformation
Pub­lié le 31 janvier 2014 | Éti­quettes : , , ,

TV Libertés, un souffle nouveau sur la réinformation

TV Libertés fait ses premiers pas sur la toile avec un premier journal télévisé lancé ce jeudi 30 janvier 2014.

Cette télévision sur internet est née d’un constat après les Manif pour tous : les Français ne se sentent pas représentés et correctement informés par les médias « mainstream ». Ainsi TV Libertés souhaite « être en phase avec les attentes des Français ». Une « nécessité » qui pousse cette jeune chaîne « à répondre à leur demande d’une meilleure information et d’un média qui leur parle et les représente ».

Pour s’assurer popularité et reconnaissance, TV Libertés compte sur son lot de « vedettes ». En tête : Robert Ménard, ex-journaliste à i>Télé, RTL et Sud Radio et fondateur de Reporters sans frontières. Ce dernier animera, à partir du mois d’avril, une émission intitulée « Ménard en liberté » où il questionnera sans concession différents invités. « Avec Robert Ménard, TV Libertés est renforcée non seulement par un homme libre, mais également par un journaliste chevronné, qui par sa compétence et sa notoriété donnera une envergure considérable à notre chaîne », écrit TV Libertés.

Jean-Yves Le Gallou, créateur de la Fondation Polémia, disposera également de sa tribune dans l’émission « E-Media » qui « traitera notamment de l’actualité médiatique au travers du traitement donné par les grands médias aux principaux phénomènes d’actualité ».

Chaque jour, un journal télévisé d’une heure présenté par Élise Blaise et Olivier Frèrejacques s’attachera à la « présentation des nouvelles de l’actualité », mais proposera aussi « des reportages de terrain et des interviews de personnalités ». La première édition de ce journal, diffusée ce jeudi 30 janvier, fut un succès encourageant avec notamment une excellente couverture du Jour de Colère du dimanche 26 janvier.

Autre émission en vue, « Café Voltaire », animée par Robert Ménard et la journaliste Gabrielle Cluzel. Elle consistera en « des débats d’actualité entre les contributeurs importants de Boulevard Voltaire », le site de Robert Ménard. « Perles de culture », émission présentée par Anne Brassié, sera diffusée le mercredi et traitera entre autres de littérature, cinéma, musique et théâtre. Enfin, l’émission « Passé/Présent » présentée par l’historien Philippe Conrad, proposera des « rétrospectives historiques, des interviews et des débats sur les livres qui font l’actualité de la recherche historique ».

TV Libertés « montera progressivement en puissance à partir du début de l’année prochaine, avec une augmentation progressive des temps de diffusion et du nombre de téléspectateurs ». Cette nouvelle télévision qui se veut différente des médias traditionnels espère apporter un souffle nouveau à la réinformation sur internet en professionnalisant celle-ci.

Plus suivre le direct, les émissions et avoir plus d’informations sur TV Libertés, rendez-vous sur leur site internet : www.tvlibertes.com

Puisque vous êtes là, une minute d’attention s’il vous plaît…

Appels aux dons

…nous avons une petite faveur à vous demander. Vous êtes chaque jour plus nombreux à nous lire. Le travail de l’Observatoire du journalisme (Ojim) est unique. Chaque jour nous contribuons à « vous informer sur ceux qui vous informent », à nous battre pour la liberté d’expression, pour le pluralisme dans les médias, contre les censures.

Tout ceci se fait avec une petite équipe motivée, certains sont bénévoles mais la plupart sont des journalistes indépendants ou des étudiants en journalisme qui sont rémunérés. La majorité des rédacteurs, le webmestre, le manager des réseaux sociaux, l’infographiste, le vidéaste, le dessinateur sont rémunérés. Nous aider c’est préserver notre indépendance et conforter une voix attaquée en justice par Ramzi Khiroun, numéro 2 du groupe Lagardère, pour nous faire taire. Votre don est éligible à un reçu fiscal de 66%. Un don de 50 € ne vous coûtera que 16 €. Un don de 100 € vous revient à 33 €. Un don même minime est un encouragement, cela ne vous prend qu’une minute. D’avance merci !

Claude Chollet
Président de l'Ojim

Share This